30.09.2020
Actualités Politique Matane partage son réseau cyclable

Matane partage son réseau cyclable

À l’instar de Rimouski en début de semaine, c’est au tour de la Ville de Matane de partager le plan complet de son réseau cyclable qui permet de relier tous les quartiers de la ville de façon sécuritaire et agréable.

Le réseau, conçu en tenant compte des commentaires reçus des citoyens, notamment lors d’une assemblée publique tenue au printemps 2019, amène une toute nouvelle dimension aux rues de Matane.

« Nous sommes très fiers de proposer cette nouvelle alternative à la population en officialisant un tracé cyclable, qui est tout aussi intéressant à utiliser pour le plaisir que pour le transport actif. Le réseau relie la plupart des grandes artères résidentielles et sera facile à emprunter, peu importe votre point de départ », lance le maire de Matane, Jérôme Landry.

Cohabitation avec les automobilistes et les piétons

L’équipe municipale a aussi réfléchi à ce tracé en tenant compte des besoins en termes de stationnement et de la cohabitation avec les automobilistes et les piétons afin de minimiser les inconvénients pour tous les types d’utilisateurs. Le marquage de la piste a débuté le 9 juin et de prochaines étapes sont prévues pour tracer des vélos au sol et installer une signalisation plus détaillée, selon les rues.

Vélorue

La plus innovante est sans doute la vélorue, comme en témoigne le maire, Jérôme Landry : « La vélorue est une option innovante, largement utilisée en Europe, qui convient parfaitement aux rues résidentielles et familiales. Il s’agit d’un changement de culture, mais nous sommes convaincus que les Matanais et plus particulièrement la nouvelle génération sont prêts pour ce changement ».

La vélorue est une rue à faible vitesse et faible débit de circulation motorisée où les cyclistes ont priorité sur les autres véhicules. En général, ceux-ci sont autorisés à rouler au centre de la voie et ne sont pas tenus de le faire à la file. Il est à noter que le stationnement en bordure de rue demeure possible sur ces rues, mais la vitesse maximale des automobilistes y sera réduite à 30 km/h.

Les rues suivantes seront désormais qualifiées de vélorues, en tout ou en partie : Étienne-Gagnon, Boulay, Bélanger, du Sault, du Buisson, des Ursulines, Lévesque, Otis et du Golf (cette vélorue sera cependant aménagée l’an prochain).

Bandes cyclables

Les rues de la Fabrique, J.-Octave-Lebel, boulevard Dion, Henri-Dunant, Saint-Rédempteur, Jacques-Cartier, Saint-Joseph, Notre-Dame, du Buisson, de Gaspé, de la Ronde, Saint-Jean et Desjardins seront désormais bordées de bandes cyclables.

La bande cyclable est une voie cyclable réservée à l’usage exclusif des cyclistes, généralement dans les rues où la vitesse est de 50 km/h ou moins. Elle est toujours unidirectionnelle et les cyclistes y circulent dans le même sens que les véhicules. La bande est délimitée par un marquage au sol. Des balises (délinéateurs) peuvent être installées sur la ligne de séparation lorsqu’il y a risque d’empiétement des véhicules sur la bande, comme à proximité d’une intersection.

Chaussée désignée

Les rues Saint-Jérôme, pont Marie-Marsolet et avenue D’Amours deviennent des chaussées désignées. Il s’agit d’une route officiellement reconnue comme voie cyclable en raison de son caractère sécuritaire et où les cyclistes et les automobilistes partagent la même chaussée.

On retrouve un accotement revêtu sur le chemin de la Grève à Petit-Matane et rue de Matane-sur-Mer. L’accotement revêtu et la bande cyclable sont des voies cyclables adjacentes aux voies de circulation des véhicules et délimitées par des marques au sol. Elles permettent d’assurer des liaisons directes sur des artères qui ne se prêtent pas à un simple partage de la chaussée. Les caractéristiques physiques de ces voies cyclables (dénivelé, pente, courbe, distance de visibilité, etc.) sont les mêmes que celles de la chaussée qui leur est limitrophe.

Les cyclistes et tous les usagers de la route sont invités à prendre part au changement et à s’approprier graduellement la mise en place du réseau cyclable. La Ville s’engage à demeurer à l’écoute des commentaires et à rester à l’affût des situations vécues par les usagers.

3e phase à venir

Certaines sections supplémentaires du projet de réseau cyclable font partie d’une troisième phase et seront réalisées ultérieurement; on pense entre autres à des sections qui emprunteraient des boisés et qui nécessitent plus d’investissement ou des travaux de plus grande envergure, de même que certains axes où la mise en place de réseaux cyclables doit se faire en collaboration avec des partenaires, notamment le ministère des Transports. Entre temps, les usagers peuvent transmettre leurs commentaires par téléphone au 418 562-2333 ou par courriel à communications@ville.matane.qc.ca.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×