25.09.2020
Nouvelle de 18 h Deux étudiants en agriculture se démarquent

Deux étudiants en agriculture se démarquent

Deux étudiants de l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) à La Pocatière originaire de Rimouski et de Saint-Gabriel-de-Rimouski se sont démarqués lors du 20Gala de l’excellence de l’établissement d’enseignement qui a eu lieu le jeudi 11 juin dernier.

Annie Cimon, de Rimouski, a reçu un prix de 500 $ de Financement agricole Canada pour sa persévérance et ses efforts soutenus dans le rendement scolaire parmi tous les étudiants en Gestion et technologies d’entreprise agricole.

Antoine Lévesque (Photo gracieuseté)

De son côté, Antoine Lévesque, de Saint-Gabriel-de-Rimouski, a reçu un prix de 500 $ de La Coop Purdel pour avoir obtenu la meilleure performance scolaire parmi les étudiants de 1re année en Gestion et technologies d’entreprise agricole.

Au total, 110 étudiants de toutes les régions du Québec ont été nommés dans une ou plusieurs catégories et 50 d’entre eux ont reçu des honneurs au cours de la soirée.

Relève de qualité

« L’industrie bioalimentaire québécoise a besoin d’une relève de qualité, compétente et motivée. Ce gala est une occasion de souligner le travail exemplaire de plusieurs étudiantes et étudiants de l’Institut. La formation et le savoir-faire acquis à l’ITA leur permettront de jouer un rôle important en contribuant au développement économique de notre société. Je remercie les partenaires qui ont soutenu financièrement ce gala. Leur appui témoigne concrètement de l’importance qu’ils accordent à la relève de demain », déclare André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation.

Cette activité marquante était présentée pour la première fois dans une formule virtuelle sur la page Facebook officielle de l’Institut. « Malgré le contexte actuel engendré par la COVID-19, il était important pour l’ITA de souligner l’excellence des étudiants qui se sont distingués au cours de la dernière année scolaire. Plus que jamais, l’Institut est fier de former une main-d’œuvre qui pourra prêter main-forte aux entreprises bioalimentaires et qui contribuera au développement futur du secteur et de l’économie québécoise », indique Louise Leblanc, sous-ministre adjointe à la formation bioalimentaire et responsable de l’ITA.

Parmi les boursiers, 21 proviennent du Bas-Saint-Laurent.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×