09.08.2020
Actualités Politique Deux députés vantent l’efficacité du Bloc Québécois

Deux députés vantent l’efficacité du Bloc Québécois

Au terme d’une session parlementaire marquée par la crise du coronavirus, les députés fédéraux bloquistes de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, et d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Kristina Michaud, se réjouissent du chemin parcouru depuis leur élection en octobre 2019.

« L’annonce officielle de la réfection et de l’agrandissement du Théâtre du Bic est venue mettre un splendide point d’orgue à mon travail des huit derniers mois! », souligne monsieur Blanchette-Joncas, qui rappelle que ce projet figurait parmi ses principaux engagements de la récente campagne électorale fédérale.

Le ministre canadien du Patrimoine, Steven Guilbeault, a confirmé le 18 juin une participation fédérale de 3 M$, pour laquelle le député a multiplié les démarches.

Assurance-emploi

« Avec le Bloc Québécois, nous avons aussi récolté en février l’appui de tous les partis en chambre, sauf les libéraux, à une motion afin que les prestions d’assurance-emploi pour maladie grave passent de 15 à 50 semaines. Le gouvernement Trudeau ne peut ignorer ce ralliement majeur et ne s’en tenir qu’aux 26 semaines qu’il a promises en campagne électorale. »

Le député Blanchette-Joncas ajoute que son parti a organisé une rencontre entre le premier ministre canadien, Justin Trudeau, et Marie-Hélène Dubé, une Bas-Laurentienne d’origine, qui mène depuis des années le combat pour améliorer le sort des chômeurs gravement malades.

Monsieur Blanchette-Joncas se veut attentif au sort de l’agriculture régionale et de ses producteurs. Il rappelle avoir contribué financièrement sans hésiter à l’embauche de ressources pour soutenir ces entrepreneurs :

« J’ai immédiatement répondu « présent » à l’initiative de l’Union des producteurs agricoles du Bas-Saint-Laurent pour garantir les services de travailleurs de rang. Ces professionnels feront en sorte que les producteurs, souvent isolés, bénéficient de l’aide adéquate pour traverser les moments difficiles. J’ai également porté la voix des producteurs aux Communes », explique Maxime Blanchette-Joncas.

Crise majeure

Ce dernier commente aussi les effets la pandémie de COVID-19 sur la vie de tous.

« Cette crise majeure ne nous a pas empêchés, mon équipe et moi, d’offrir notre soutien à nos concitoyens. Nous avons répondu quotidiennement à de nombreux appels, courriels et messages de certains d’entre eux désemparés et inquiets de leur sécurité financière. Non seulement cela, mais nous avons aussi rapatrié une soixantaine de Bas-Laurentiens surpris par la pandémie et éparpillés un peu partout sur les cinq continents », rapporte le député fédéral de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques.

Le Bloc Québécois rappelle qu’il a également maintenu la pression pour que les aînés reçoivent l’aide d’Ottawa afin d’absorber une partie de l’inflation causée par la crise.

Propositions et collaboration

Selon madame Michaud, l’action parlementaire du Bloc Québécois s’est traduite par une approche de propositions et de collaboration afin d’accélérer et améliorer le soutien à la population québécoise inquiète et aux entreprises.

« Avant la crise Le Bloc a entamé l’année en menant des combats importants pour le Québec. Entre autres, il a fait adopter une motion réclamant du gouvernement la bonification des prestations de maladie de l’assurance-emploi pour mieux soutenir les personnes souffrant de maladies graves comme le cancer », explique un communiqué de madame Michaud.

La députée bloquiste et ses collègues se sont également portés à la défense des valeurs québécoise en soutenant la laïcité de l’État ainsi qu’à la défense de l’environnement, notamment en réclamant l’abandon du projet de mine de sables bitumineux Teck Frontier.

Crise autochtone

« J’ai d’ailleurs déposé un projet de loi visant à forcer le gouvernement Trudeau à respecter ses engagements en matière de réduction des gaz à effets de serre dans le cadre de l’Accord de Paris », ajoute Kristina Michaud.

Alors que Justin Trudeau déléguait ses responsabilités aux provinces et appelait à des interventions policières pour démanteler les barrages ferroviaires en territoires autochtones, le Bloc s’est battu pour une sortie de crise pacifique, croit-elle.

Frontières

À l’approche de la pandémie et durant la crise, la jeune députée, porte-parole en matière de Sécurité publique et de protection civile a rapidement demandé la fermeture des frontières canadiennes, alors que son parti s’est affairé à venir en aide à la population québécoise.

 « Mon équipe a redoublé d’ardeur tout au long de la crise, pour répondre aux innombrables demandes et pour rassurer et soutenir la population, les organismes communautaires et propriétaires d’entreprise de chez nous qui étaient parfois désemparés », affirme la députée d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia.

Le Bloc Québécois dit avoir aussi négocié de nombreuses modifications à la PCU (prestation canadienne d’urgence) pour qu’elle protège plus de gens qui en ont besoin, comme les pompiers volontaires et les élu-e-s municipaux, puis qu’elle soit plus incitative au travail. Le Bloc est également intervenu pour nos entreprises en obtenant des élargissements de l’accès aux programmes de subvention salariale et du compte d’urgence.

Économie

Au retour officiel de la Chambre, il sera temps de parler de reprise de l’économie, soutient le Bloc Québécois.

 « Comme c’est notre habitude, nous aurons des propositions pour le gouvernement sous forme de plan de relance qui portera les valeurs québécoises et environnementales telles qu’elles se vivent dans les régions du Québec », a déclaré le chef du Bloc Québécois Yves-François Blanchet.

« Nous avons mis nos concitoyens et nos concitoyennes au cœur de notre action politique. Nous avons collaboré avec le gouvernement lorsqu’il le fallait et nous lui avons fait des propositions lorsqu’il devait faire mieux pour le Québec. C’est ce pour quoi le Bloc a été élu, c’est ce à quoi la population s’attend et c’est ce que nous ferons chaque jour de notre mandat », a renchéri Kristina Michaud.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×