24.10.2020
Chroniques Chasse et pêche Les chasseurs sont appelés à être prudents en zones « vertes »...

Les chasseurs sont appelés à être prudents en zones « vertes » forêt

- Chasseur brûlé au kérosène

En ce tout début de saison de la chasse, la SOPFEU (Société de protection des forêts contre le feu) est déjà intervenue, les 26 et 27 septembre, sur trois incendies en forêt, dont un dimanche dernier au lac Arsenault, en Gaspésie, où un chasseur a subi des brûlures quand son système de chauffage au kérosène a explosé.

Ernie Wells

À la suite de l’explosion, la tour d’observation en bois du chasseur s’est enflammée et aurait pu mettre le feu à la forêt. « L’incendie était éteint à l’arrivée des pompiers de Saint-Elzéar. Les dommages sont mineurs,mais c’est le genre d’exemple qu’on veut éviter une reprise », indique l’agente de prévention et des communications à la SOPFEU, Josée Poitras.

La Société de protection des forêts contre le feu, laSOPFEU, dont la mission est de protéger nos forêts contre les incendies, lance un appel spécial  aux chasseurs, comme à tous les usagers de la verte forêt, pour éviter que le pire survienne.

La spécialiste des incendies de forêt fait remarquer que souvent, en période de chasse, des feux en forêt ont pour origine la défectuosité de systèmes de chauffage ou d’instruments de cuisson utilisés par des chasseurs.

L’incendie d’un chalet ou d’un abri sommaire qu’on appelle une cache, est évidemment une source potentielle d’incendie de forêt. « On vient d’en avoir la preuve au lac Arsenault, en Gaspésie », rappelle madame Poitras, en précisant que ces incendies de caches sont souvent attribuables à des équipements de chauffage.

La SOPFEU a produit une série de vignettes en lien avec chacune des causes potentielles de feux de forêt à l’automne, que les chasseurs et les usagers peuvent facilement imprimées et/ou partagées sur les réseaux sociaux. À voir sur la page FaceBook de la SOPFEU.  (Photo SOPFEU)

Cheminées et VTT

Josée Poitras demande aussi aux chasseurs d’inspecter la cheminée de leur chalet, de voir si les pare-étincelles sont bien installés afin d’éviter la fuite de tisons.

Autre source d’incendie en zone « verte », note la porte-parole de la SOPPFEU, le VTT qui est très répandu dans la communauté des chasseurs. « Si les gens circulent hors sentier, il faut vérifier la mécanique du VTT et nettoyer leur engin avant de s’engager, comme enlever les brindilles accumulées lors des sorties précédentes et éviter ainsi de mettre le feu à la forêt », insiste la porte-parole de la SOPFEU.

Comme la technologie rejoint maintenant les chasseurs presque partout, la SOPFEU dispose maintenant d’une application cellulaire qui les invite à demeurer à l’affût des dangers quotidiens d’un feu de forêt ans leur secteur de chasse. Cette application virtuelle analyse le terrain du chasseur et l’informe de l’état de la forêt, dela sécheresse au sol.

Mon nom est Ernie Wells, chroniqueur chasse et pêche et animateur depuis six ans de l’émission hebdomadaire d'une heure « Rendez-Vous Nature », diffusée via 18 stations de radio, sur Facebook et www.rendezvousnature.ca. Journaliste, j’ai été correspondant du « Montreal Star », et collaborateur régional du Soleil de 1990 à 2020. De 1983 à 2014, j’ai signé la chronique chasse - pêche dans les hebdos régionaux de Québecor, où j'ai été rédacteur en chef et directeur de l'information. J’ai écrit dans Sentier Chasse-Pêche, et j’ai fondé le Salon Expo-Nature Rimouski, et Le Salon National Chasse Pêche Plein Air Rimouski. Je suis le promoteur de la Tournée annuelle des Films Chasse Pêche.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×