24.10.2020
Général La vigilance s’impose sur les chantiers de construction

La vigilance s’impose sur les chantiers de construction

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) profite de la fin des vacances de la construction et du retour des travailleurs sur les chantiers pour rappeler l’importance de prendre les mesures nécessaires pour prévenir les accidents du travail.

Les employeurs ainsi que les travailleurs doivent tenir compte des dangers récurrents en lien avec les chantiers de construction, comme, par exemple, les chutes de hauteur ou des travaux effectués sur une installation électrique. La CNESST applique une tolérance zéro envers plusieurs types de dangers à conséquence grave identifiés paritairement, dans le but de mobiliser les efforts de tous pour éliminer les dangers et réduire le nombre d’accidents.

Mesures de prévention en période de COVID-19

Cette année en particulier, en plus des dangers récurrents, il faut redoubler de vigilance en raison de la COVID-19. Il est important que tous les employeurs, tous les travailleurs et toutes les travailleuses collaborent et respectent les consignes sanitaires en vigueur afin d’avoir des milieux de travail sains et sécuritaires. Pour cela, il ne faut pas hésiter à se référer à la trousse d’outils COVID-19, notamment au guide de normes sanitaires en milieu de travail pour le secteur de la construction visant à sensibiliser et informer les milieux de travail sur les mesures de prévention à mettre en place.

Ce guide est accompagné d’une liste de vérifications quotidiennes, d’une annexe présentant les recommandations pour le transport des travailleurs en groupe et d’une affiche présentant les mesures de prévention pour la santé des travailleurs du secteur de la construction.

Évaluer les risques d’un épisode de canicule

La CNESST rappelle aussi d’être particulièrement prudent lors des prochaines journées chaudes. Pour éviter un coup de chaleur, les travailleurs ont besoin d’appliquer les mesures de prévention concernant le travail à la chaleur.

En cas de canicule, l’employeur doit reporter à plus tard les tâches exigeantes physiquement non essentielles, informer tous les travailleurs et les superviseurs – actuels, nouveaux, temporaires et étudiants – sur les risques, les moyens de prévention, les signes, les symptômes, et les premiers secours; superviser les travailleurs de façon adéquate; s’assurer que les travailleurs à risque prennent une pause d’une durée déterminée toutes les heures et augmenter la durée des pauses à mesure que la chaleur augmente; s’assurer que les travailleurs prennent leurs pauses dans des endroits climatisés ou à l’ombre; fournir aux travailleurs de l’eau fraîche en quantité suffisante, s’assurer qu’ils y ont accès et qu’ils en boivent [prévoir au moins un verre d’eau toutes les 20 minutes ou plus, selon les recommandations de l’utilitaire « Température de l’air corrigée » (TAC) et  ajuster le rythme de travail en fonction de la température.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×