25.10.2020
Nouvelle de 17 h La famille de L’Océanic est en deuil

La famille de L’Océanic est en deuil

La famille de L’Océanic est en deuil à la suite du décès, hier, d’une personne qui a longtemps travaillé au service à la clientèle de l’équipe rimouskoise de la Ligue de hockey junior majeure du Québec.

Pauline Couillard, qui a travaillé pour l’organisation à la billetterie du Colisée Financière Sun Life de 1995 à 2009, est décédée hier, à 83 ans. Son décès a suscité de nombreuses réactions, notamment chez d’anciens joueurs de l’équipe et des employés de celle-ci. Certains demandent que son souvenir soit commémoré d’une manière ou d’une autre.

La défunte a aussi travaillé aux guichets de l’équipe locale de la Ligue de baseball senior Puribec pendant une vingtaine d’années, jusqu’en 2017.

« Elle a vu beaucoup de partisans entre 1995 et 2009, puisqu’elle s’occupait de la vente des billets. Pauline avait pris sa retraite après le tournoi de la coupe Memorial présenté à Rimouski, en mai 2009. Je ne l’ai pas connue moi-même, mais on en parle comme d’une personne toujours souriante et agréable à côtoyer au travail. Il y a eu beaucoup de beaux commentaires pour lui rendre hommage », confie le directeur des communications et du marketing de l’organisation, Nicolas Thibault.

« Il est trop tôt pour dire si on lui rendra hommage d’une manière ou d’une autre. Cela relève aussi de la Ville puisque elle a aussi été une employée municipale », a également précisé monsieur Thibault.

Accueil chaleureux

L’Océanic a publié un communiqué sur sa page Facebook, ce matin : « Nous avons appris, dans les dernières heures, le décès d’une femme qui a marqué celles et ceux qui l’ont côtoyé dans l’entourage de notre organisation. De 1995 à 2009, collègues, partisans et employés du Colisée ont joui d’un service impeccable et d’un accueil chaleureux offerts par cette dame pour qui le travail rimait avec passion et plaisir. Cette nouvelle nous attriste tous. L’organisation de L’Océanic de Rimouski ainsi que la famille Tanguay offrent leurs plus sincères condoléances aux proches et aux amis de madame Pauline Couillard. Bon voyage, Paupau xx. »

« Vraiment triste ce matin d apprendre cette nouvelle. Pauline prenait soin de nous tous et elle était toujours extrêmement contente de nous voir, même 25 ans après notre passage avec l’équipe. Mes sympathies à toute la famille », a commenté un joueur de la première mouture, Éric Belzile.

« Aurevoir, Pauline. Repose en paix et merci pour tous tes sourires et diverses implications dans le monde du sport ! Il m’a toujours fait plaisir de te croiser! Mes sympathies à toute la famille », a ajouté l’annonceur-maison Alain Fortin.

Son « ti-Pat »

Un ancien capitaine de l’équipe, Patrick Coulombe, lui a rendu un très bel hommage : « Quelle triste nouvelle! Pauline était une femme en OR, toujours souriante et très accueillante! Lors de mes cinq saisons avec L’Océanic et même après, toutes les fois que je passais dans les bureaux ou à la billetterie, j’allais chercher mes deux becs ! Elle m’appelait “son ti-Pat” et elle me disait toujours que nous étions (l’équipe) comme ses petits gars. C’est vrai que nous étions une belle famille! Merci pour tout, Pauline. À ta façon, tu auras marqué mon formidable passage avec L’Océanic! Je garderai toujours un précieux souvenir de toi! Je te donne deux beaux becs. »

Un membre de l’équipe gagnante de de la coupe Memorial en 2000, Jean-Philippe Brière a mentionné : « Mes sympathies à la famille. Pauline manquera à la grande famille de L’Océanic. Son sourire et sa joie de vivre étaient contagieux. Elle aimait profondément les joueurs, le personnel et l’équipe. »

Suggestion

« Je viens d’apprendre une très triste nouvelle. Madame Pauline Couillard, qui a vendu des billets pour tous les événements, pendant d’innombrables années au Colisée Financière Sun Life de Rimouski, incluant pour L’Oceanic dès 1995, est décédée. Pauline, qui était d’une grande gentillesse avec tous les gens qu’elle a côtoyés durant sa carrière, restera dans notre cœur pour toujours. Je me rappelle que je la faisais rire quand je lui disais qu’en 1967, on l’avait assise à la billetterie et qu’on avait construit le Colisée « autour » d’elle ! À la famille et aux nombreu(ses)x ami(e)s de madame Pauline, mes plus sincères condoléances », a écrit le descripteur radiophonique de l’équipe, Michel Germain, sur sa page Facebook.

Il a jouté une suggestion : « Une proposition aux autorités municipales de Rimouski, bien humblement. On devrait penser à baptiser la billetterie du Colisée Financière Sun Life, Billetterie Pauline-Couillard ! »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×