30.10.2020
Nouvelle de 17 h Une rentrée sans étudiants internationaux à l’Institut maritime

Une rentrée sans étudiants internationaux à l’Institut maritime

C’est sans ses étudiants internationaux que s’effectue la rentrée à l’Institut maritime de Rimouski qui propose une formule hybride de formation avec des cours à distance et d’autres sous forme de présence en classe.

« C’était important pour nous d’accueillir les élèves dans nos murs, dans le respect des mesures sanitaires liées à la COVID-19, et de les accompagner tout au long de cette session particulière », déclare la directrice générale de l’établissement, Mélanie Leblanc.

L’Institut maritime propose une rentrée hybride à ses étudiants. (Photo Alexandre D’Astous – Journal Le Soir)

120 nouveaux élèves

Ce sont 120 nouveaux élèves qui amorcent leurs parcours de formation cet automne à l’IMQ. Ils proviennent des quatre coins du Québec. Malheureusement, les élèves inscrits en provenance de l’international doivent reporter leur projet en raison de la pandémie. « Un contact est maintenu avec eux et le personnel ainsi que le comité interculturel qui pourra les accompagner en temps et lieu », précise Mme Leblanc.

La traditionnelle activité d’intégration, l’Abordage, est transformée en version hivernale. « Nous offrirons des activités variées qui permettront à la communauté de se côtoyer en groupe restreint, afin de permettre de tisser des liens et de maintenir l’esprit de famille qui fait la réputation de notre école nationale », indique la directrice générale.

39 élèves en stage en mer

La pandémie n’a pas empêché les élèves devant faire un stage en mer de pouvoir le faire. Actuellement, 39 étudiants des programmes de navigation et de génie mécanique de marine sont en stage en mer sur des navires comme prévu dans leur cheminement scolaire. « Grâce à nos partenariats de longue date avec l’industrie maritime, nous avons réussi à trouver des offres de stages pour tous nos élèves au sein de 10 compagnies maritimes canadiennes, et ce malgré la situation complexe que ceux-ci vivent actuellement », mentionne la directrice adjointe du service aux élèves, Marie-Stéphanie St-Laurent.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×