28.10.2020
Actualités Océanic Alexis Loiseau à la place de Charles Juneau comme entraineur adjoint

Alexis Loiseau à la place de Charles Juneau comme entraineur adjoint

Jour 1 du camp d’entrainement de l’Océanic

Alexis Loiseau est nommé entraineur adjoint chez l’Océanic. Il prend la place de Charles Juneau dont le contrat n’a pas été renouvelé.

Serge Beausoleil en a fait l’annonce dimanche soir lors d’un point de presse suivant la première journée du camp d’entrainement de son équipe. Loiseau conserve son poste de directeur du développement des joueurs. 

Charles Juneau (Photo archives LHJMQ)

« Alexis sera avec nous à temps plein, c’est une acquisition de taille pour nous. Il était notre capitaine en 2015 quand on a gagné la Coupe du Président. On est très choyé de pouvoir compter sur lui », a expliqué Beausoleil.

Loiseau prendra la place de Michaël Rioux derrière le banc. Ce dernier poursuit dans ses fonctions d’entraîneur des gardiens et retrouve son rôle de préparateur physique ainsi que la responsabilité de la vidéo pendant les matchs. 

« Alexis amènera les rétroactions auprès des joueurs derrière le banc et sera aussi en charge en grande partie du jeu de puissance en plus du développement des habiletés des joueurs », précise l’entraineur-chef.

Loiseau ne s’est pas fait prier bien longtemps pour revenir dans un rôle près de l’équipe. « C’est une belle opportunité pour moi de revenir à Rimouski. Je n’ai pas eu besoin de réfléchir longtemps. Serge m’est arrivé avec cette offre-là dans la dernière semaine. C’est un super beau défi et je ne pouvais pas dire non », dit-il.

Premier jour au camp

Le camp s’est ouvert en milieu d’après-midi avec deux groupes de 17 joueurs. Les 34 joueurs attendus y sont tous.

Le premier groupe de joueurs à patiner sur la glace nouvellement refaite au Colisée Financière Sun Life. (Photo journallesoir – René Alary)

« Il y avait une belle fébrilité chez tous les joueurs. Ce que j’ai surtout remarqué, c’est qu’il y a des gars qui ont vraiment mis les bouchées doubles dans les entrainements et leur développement musculaire durant le confinement », a souligné Beausoleil.

Lundi soir à 19 h, ce sera le match des bleus contre les blancs qui permettra aux entraineurs de voir certaines choses en vue des premières décisions à venir, mercredi avant-midi. La partie sera diffusée sur la page Facebook de l’équipe.

Justin Bergeron

Cinq joueurs de 20 ans se font la lutte pour les trois postes disponibles dont Justin Bergeron appelé à être le général à la ligne bleue. « C’est le fun de revoir les gars pour la première fois depuis la mi-mars. Mais, avec la COVID, il n’y a pas eu d’accolades. Il faut se retenir. On a nos masques, on utilise plus de chambres pour être davantage séparés et pour diminuer les contacts et il y a du désinfectant un peu partout. On se sent en sécurité », explique-t-il.

Bergeron risque de changer d’adresse dans les prochains mois. Son statut de défenseur étoile dans le circuit pourrait inciter Serge Beausoleil à s’en départir vers une équipe aspirante prête à payer le prix. 

« Mon objectif demeure de faire une carrière professionnelle, en Amérique ou en Europe. Je veux mériter un contrat professionnel. Cette saison, je suis à Rimouski et je souhaite rester ici, je vais tout donner pour que ça arrive », mentionne le no 10.

Anthony D’Amours

Un autre arrière de 20 ans, Anthony D’Amours, s’amène au camp dans une forme resplendissante. « Mon objectif était de m’entrainer cet été pour être encore plus en forme et ne pas laisser le choix aux entraineurs de me garder dans l’équipe », dit le défenseur de Trois-Pistoles.

Le confinement ne l’a pas trop dérangé. « J’ai travaillé beaucoup plus fort que les années passées. M’entrainer, c’est une autre passion pour moi. J’ai travaillé fort aussi manuellement, mon père étant bucheron et acériculteur. Je me suis défoncé au travail », poursuit D’Amours. 

Pour l’instant, la règle des trois joueurs de 20 ans demeure. Toutefois, il n’est pas impossible que le nombre grimpe à quatre d’ici le début de la saison. Creed Jones, Andrew Coxhead et Nathan Ouellet sont les trois autres aspirants. 

La Ligue canadienne de hockey souhaite ajouter un 4e joueur de 20 ans dans l’alignement de ses équipes. Mais, il faut l’accord de la LNH. Des discussions se poursuivent. 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×