28.10.2020
Actualités Éducation Québec consacre 80 M$ aux écoles de la région

Québec consacre 80 M$ aux écoles de la région

La région du Bas-Saint-Laurent pourra compter sur des investissements de 80 M$ du gouvernement du Québec pour différentes améliorations sur des écoles de la région.

La part la plus importante de ces investissements, soit 28,4 M$, permettra de réaliser un projet de construction d’une école primaire à Rivière-du-Loup.

Un montant de 51,1 M$ est aussi alloué pour de nombreux projets de rénovation d’écoles dans la région. Cette annonce fait suite au dévoilement des sommes record de 3,7 G$ (milliards de dollars), investies cette année encore par le gouvernement du Québec pour la mise à niveau des infrastructures scolaires au Québec.

La ministre déléguée au développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Marie-Eve Proulx, en a fait l’annonce hier, lors de son passage à Rivière-du-Loup.

24 nouvelles classes

Ces investissements permettront, à terme, l’ajout de 24 classes dans la région du Bas-Saint-Laurent, offrant ainsi à des milliers d’élèves des milieux d’apprentissage modernes et stimulants.

Un communiqué issu du Cabinet de la ministre déléguée au Développement économique régional précise que les travaux d’infrastructures scolaires devront désormais être réalisés selon la nouvelle vision gouvernementale en matière de construction, d’agrandissement et de rénovation d’écoles.

« Inscrite dans une perspective d’intégration à la communauté et de développement durable, la nouvelle génération d’écoles sera adaptée aux nouvelles méthodes d’enseignement. Les espaces communs favoriseront la socialisation et le sentiment d’appartenance des élèves. Les nouvelles écoles arboreront également une toute nouvelle identité architecturale mettant en valeur des accents de bleu et des matériaux du Québec, principalement le bois et l’aluminium », indique-t-on.

Écoles stimulantes et modernes

« Comme toutes les régions du Québec, le Bas-Saint-Laurent mérite de belles écoles, modernes, stimulantes et sécuritaires. Notre gouvernement démontre une nouvelle fois l’importance qu’il accorde à l’éducation. Les familles et les enfants de notre belle région auront la chance de relever les défis qui se dressent devant eux dans des environnements propices au développement et à la réussite », commente Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au développement économique régional et ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Milieux d’apprentissage

« En accélérant le déploiement de la nouvelle génération d’écoles, le ministère de l’Éducation vient contribuer à la nécessaire relance économique du Québec et, plus important encore, s’assure que nos élèves et le personnel scolaire pourront bénéficier de milieux d’apprentissage modernes et stimulants le plus rapidement possible. Dans les deux premières années de notre mandat, nous aurons ainsi investi presque trois fois et demie plus pour construire, agrandir, reconstruire et rénover nos écoles que dans les deux premières années du précédent gouvernement libéral. Je pense que nos actions parlent d’elles-mêmes et confirment hors de tout doute l’importance qu’accorde le gouvernement à l’éducation », déclare Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation.

En résumé :

  • Pour l’année 2020-2021, des investissements de 3,7 G$ dans les infrastructures scolaires ont été annoncés. Ces investissements sont prévus au Plan québécois des infrastructures.
  • La mesure Ajout d’espace vise les projets de construction, d’agrandissement et de transformation d’écoles ainsi que l’acquisition de bâtiments par les centres de services scolaires. Cette année, l’enveloppe totale de cette mesure atteindra 1,8 milliard de dollars.
  • Les mesures de maintien d’actifs visent à permettre des travaux de rénovation dans les écoles existantes. Cette année, un total de 1,6 G$ sera disponible pour les centres de services. En effet, aux sommes minimales de 600 M$ déjà annoncées l’an dernier s’ajoute une somme supplémentaire de 1 G$.
  • La mesure Remplacement d’un bâtiment vise, quant à elle, la reconstruction d’écoles devenues trop vétustes. Cette année, l’enveloppe totale de cette mesure atteindra 300 millions de dollars.
  • Au total, ces investissements pourraient permettre d’ajouter jusqu’à 31 000 places pour les élèves au préscolaire, au primaire et au secondaire, et ce, partout au Québec.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×