18.09.2020
Nouvelle de 17 h En avez-vous pour votre argent avec les élus?

En avez-vous pour votre argent avec les élus?

Une information financière pourtant importante passe souvent sous silence quand vient le temps de se faire une idée si on en a vraiment pour son argent avec les taxes et les impôts, en ce qui concerne le travail des élus.

Au Québec, depuis le 1er avril dernier, selon le site Internet de l’Assemblée nationale, le premier ministre gagne 196 193 $ de salaire de base. Un ministre reçoit 167 482 $, tout comme le président de l’Assemblée nationale et le chef de l’opposition officielle. Le vice-président de la Chambre obtient 129 200$, tout comme le chef parlementaire du gouvernement, les chefs des autres groupes d’opposition et le leader parlementaire de l’opposition officielle.

Pour l’année 2020, chaque député reçoit une allocation annuelle de dépenses équivalente à 18 047 $ après soustraction de l’impôt fédéral sur le revenu. Un député qui participe à une séance d’une commission parlementaire a droit à une allocation de présence de 125 $ pour chaque jour que la commission siège alors que l’Assemblée ne siège pas.

Allocations

Mais aussi, un député membre ou membre suppléant du Bureau de l’Assemblée nationale a droit à une allocation de présence de 125 $ pour chaque jour que le Bureau siège alors que l’Assemblée ne siège pas, à moins qu’il ne participe à la réunion à l’aide d’un moyen lui permettant de communiquer à distance. Un député qui démissionne en cours de mandat a également droit à une allocation de transition. Il y a aussi une allocation pour les frais de déplacement et une pour le logement.

Également au 1er avril dernier, du côté d’Ottawa, le premier ministre reçoit 182 600 $ de salaire de base, tout comme les députés, mais ceux qui occupent un poste au gouvernement ont droit à des allocations supplémentaires. Le premier ministre a une allocation annuelle de 2 000 $ pour son automobile. Les sénateurs gagnent 157 700 $ de salaire de base.

MRC Rimouski-Neigette

La Municipalité régionale de comté (MRC) de Rimouski Neigette serait à la traîne quant aux salaires versés aux élus municipaux, selon le préfet, Francis Saint-Pierre.

Si la moyenne des maires du Québec reçoit plus de 15 000 $ par année, les salaires moyens des maires de Rimouski-Neigette, hormis celui de Rimouski, varient « à l’œil » de 4 000 $ à 11 000 $. Le préfet reçoit environ 30 000 $ en rémunération et allocations. Les maires qui participent au conseil des maires sont rémunérés à hauteur de 4 000 $ par an.

« C’est peu pour la somme de travail considérable qu’il faut accomplir. Chaque maire consacre au minimum plus de 20 heures par semaine à sa fonction, certains davantage. Je vous dirais même qu’il y a des situations injustes qui se produisent, par exemple pour un travailleur saisonnier comme Yves Detroz, à Trinité des Monts, qui est pénalisé sur le plan de l’assurance-emploi par son revenu de maire », explique monsieur Saint-Pierre.

Rimouski

À Rimouski, selon les plus récents chiffres disponibles sur le site Internet de la Ville, le maire gagnait 113 521 $ en rémunération de base, en 2019, plus une allocation de dépense de 16 767 $. Pour les conseillers, le salaire de base varie de 24 809 $ à 27 056 $, en plus d’une allocation de dépenses de 10 468 $. Des primes sont versées pour l’occupation de fonctions diverses, comme celle de maire suppléant (Sébastien Bolduc).

Pour leur participation à des réunions de la MRC Rimouski-Neigette, le conseiller Rodrigue Joncas et le maire, Marc Parent, ont aussi reçu respectivement 859 $ et 2 209 $, en plus d’une allocation de dépenses de 430 $.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×