28.10.2020
Actualités Politique Québec solidaire rédigera un plan de relance d’urgence

Québec solidaire rédigera un plan de relance d’urgence

Réunis samedi à l’occasion du premier Conseil national numérique de son histoire, les quelques 200 membres de Québec solidaire ont décidé de mettre officiellement fin à la campagne Ultimatum 2020 et de relancer l’action politique du parti sur de nouvelles bases.

Les membres ont désigné trois grandes priorités : la défense des services publics, la transition écologique et la lutte aux inégalités. Tout au long de la session, ces priorités seront incarnées dans plusieurs propositions de mesures concrètes qui constitueront un plan d’urgence pour la relance.

Selon Manon Massé, le retour à la normale n’est ni possible ni souhaitable : « À Québec solidaire, une des leçons qu’on a apprise de la pandémie, c’est que les idées de la droite néolibérale et ceux qui les ont portées ont échoué le test. Mais si la pandémie nous a appris bien des choses, elle nous a surtout rappelé qu’au fond, ce qui nous rend forts, c’est l’empathie, c’est le partage, c’est la solidarité. C’est pour ça que tout au long de l’automne, ces grandes priorités s’incarneront dans des propositions concrètes et ambitieuses dont on va aller parler au monde sur le terrain. Ma conviction la plus profonde, c’est qu’il n’y a pas de meilleur remède que la solidarité pour faire face à la prochaine crise. C’est ce que nous avons l’ambition de faire avec la préparation d’un plan d’urgence solidaire pour faire contrepoids avec la vision comptable de la relance de la CAQ ».

Création de Pharma-Québec

Pour lancer sa nouvelle campagne, Québec solidaire déposera d’ailleurs dès la rentrée parlementaire un nouveau projet de loi visant à créer Pharma-Québec : « Nous n’avons pas besoin de réinventer la roue. Nous avons besoin de revenir à nos racines. Nous avions raison de réclamer une décentralisation du réseau de la santé et d’exiger que le Québec soit davantage autosuffisant en matière d’approvisionnement en médicaments et en matériel médical. C’est pourquoi dès mardi, lors de la rentrée parlementaire, Québec solidaire déposera un projet de loi visant à instituer Pharma-Québec. S’il ne fallait prendre qu’un seul exemple d’un projet solidaire dont la pandémie a démontré hors de tout doute l’absolue nécessité, c’est bien celui-là », a déclaré Gabriel Nadeau-Dubois.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×