28.10.2020
Nouvelle de 17 h Le ton monte entre manifestants anti-mesures et citoyens

Le ton monte entre manifestants anti-mesures et citoyens

Une quarantaine de personnes ont pris part à la manifestation du mouvement Action Coordination, une initiative qui se veut non-partisane, visant à coordonner et à promouvoir les actions et manifestations relativement à la protection des droits et libertés dans le cadre de la crise du coronavirus, à Rimouski, cet après-midi.

Clairement, cette organisation rejette l’application des mesures de prévention sanitaires comme le port du masque. Personne n’en portait, d’ailleurs.

C’est à peu près le même nombre de personnes qu’il y a deux semaines, alors que le journal le soir avait couvert une autre manifestation du même genre. L’auteur de ces lignes a cependant constaté une différence notable entre les deux événements : des citoyens « ordinaires », donc, qui suivent sagement les directives de la Santé publique,  ont interpellé des manifestants et le ton a parfois monté.

Des messages anti-mesures affichés sur des masques, dans la voiture d’une manifestante. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Par ailleurs, nous avons aussi constaté que les policiers avaient fait preuve de tolérance envers les manifestants, qui ne respectaient pas les consignes sanitaires en se réunissant à plus de 10, sans respecter la distanciation et sans porter de masque. Un policier qui encadrait le défilé des manifestants a indiqué qu’il n’y avait pas eu d’incident majeur pendant la manifestation. Il n’y a pas eu de constat d’infraction émis.

Un organisateur de l’activité, Alain Lauzon, a cru bon de ne pas trop élaborer sur les échanges verbaux parfois corsés. « Nous sommes très satisfait de la manifestation. Nous allons mettre ça sur Facebook et faire un montage des 12 manifestations tenues aujourd’hui, au Québec. Nous avons commencé la marche et nous étions 22, mais des gens se sont joints à nous au passage, pour la première fois, si bien que nous étions environ 40 à la fin. »

Plus de gens?

Des participants à la manifestation font leur arrivée à la place des Anciens combattants. On remarquera que l’un d’entre eux discute avec un automobiliste, en arrière-plan.(Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

« Il y a eu quelques échanges, des gens qui nous disaient que ça ne servait à rien de manifester, mais nous ne croyons pas qu’il y a de l’antipathie envers le mouvement. Au contraire, car je crois qu’il y a de plus en plus de gens qui se joignent au mouvement pour demander au gouvernement de nous dire la vérité, parce que ça n’a aucun sens. Pour obtenir 250 cas, ça prend 30 000 tests et des 250 cas, il y en a 90% qui sont asymptomatiques. Ça veut dire qu’ils sont guéris ou sur le point de se guérir eux-mêmes. Ça nous laisse avec 0,008% des gens qui sont testés qui ont véritablement la COVID-19. Elle est où est la pandémie? », ajoute-t-il.

« On n’en voit pas de pandémie. Chaque fois que nous tenons une manifestation, il y a de nouvelles personnes qui se joignent au mouvement. Il faut en parler, parce que les médecins ne peuvent pas parler, les infirmières ne peuvent pas parler, les avocats ne peuvent pas parler, personne ne peut parler sous peine de perdre son emploi, alors nous, nous en parlons », renchérit monsieur Lauzon.

Alain Lauzon. (Photo: journallesoir.ca)

Manifestation plus importante

Celui-ci annonce une manifestation plus importante au parc Beauséjour, le 3 octobre. « Nous allons avoir plein de vedettes, comme Stéphane Blais. Je m’attends à un gros rassemblement, de plusieurs milliers de personnes. »

Cas dans la région

Un peu plus tôt aujourd’hui, la direction régionale de la Santé publique dévoilait que 15 nouveaux cas se sont ajoutés au bilan de la région, pour un total de 249 cas.

La Santé publique constate une éclosion dans le secteur du Kamouraska, où elle a lancé un appel au dépistage.

Cas par MRC :

La Matapédia : 14

La Matanie : moins de 5

La Mitis : 5

Rimouski-Neigette : 40 

Les Basques : moins de 5

Rivière-du-Loup : 100 (+7)

Témiscouata : 27 (+5)

Kamouraska : 55 (+2)

À déterminer : 1

Bas-Saint-Laurent : 249 (+15) 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×