28.10.2020
Nouvelle de 19 h De grandes ambitions pour les Pionnières en hockey

De grandes ambitions pour les Pionnières en hockey

Le championnat de la saison et des séries est dans la mire

Les Pionnières du Cégep de Rimouski en hockey ont mis la barre haut pour la saison qui devrait s’amorcer en octobre.

Vivement déçue et choquée en novembre dernier d’apprendre du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) leur rétrogradation dans une nouvelle ligue de division 2, la formation féminine a tourné la page. Et, elle veut faire en sorte de retrouver sa place en division 1 où elle a joué au cours des huit dernières saisons.

Hugues Lebel répond sans hésitation. Il veut retourner en première division le plus rapidement possible. « C’est clair, notre recrutement a été fait en fonction de ça, soit de retourner en D1. Le processus est assez complexe malgré tout. L’objectif est de tout gagner, le championnat de la saison et des séries. On repart avec une bonne base de vétéranes et de joueuses de 20 ans. On veut tout gagner cette année », affirme l’entraineur-chef.

La nouvelle ligue de 2e division ne regroupera que quatre équipes à sa première saison : les Voltigeurs de Drummondville, les Filons de Thetford, les Diablos de Trois-Rivières et les Pionnières. Sauf ces dernières, les trois autres sont des équipes qui n’existaient pas. Elles se sont bâties l’hiver dernier.

Le recrutement de l’équipe est impressionnant. Quand on consulte l’alignement des Pionnières, le premier constat est que 19 des 23 filles proviennent de l’extérieur de l’Est-du-Québec. Il y en a deux de Rimouski, dont l’une est une joueuse d’entrainement, et deux de Mont-Joli. On retrouve notamment une fille de Bertrand, au Nouveau-Brunswick, et une de Hamilton, en Ontario.

L’alignement comprend quinze vétéranes et huit recrues. Lebel estime miser sur une base d’anciennes très solide qui va constituer la force de son club. « J’ai des filles qui en sont à leur 4e année, plusieurs à leur 3e et plusieurs 18 ans aussi. La profondeur et l’expérience vont faire une grande différence. Sans compter qu’on change de division. On est allé chercher un point en fin de saison face à Limoilou qui était le meilleur programme en Amérique du Nord. Avec une équipe sensiblement la même, on s’en va en D2. Je m’attends à ce qu’on soit rapide et qu’on soit bonnes au niveau technique », dit-il.

Les équipes sportives du Cégep sont toutes dans l’attente d’autorisations des autorités pour débuter leur saison. Au hockey, l’espoir est pour la mi-octobre. Il est question d’un calendrier de 21 ou 24 parties pour les filles.

En attendant, les Pionnières retourneront sur la glace en début de semaine après une pause d’une dizaine de jours en raison de l’éclosion de cas de Covid-19 dans le Bas-Saint-Laurent. 

Alignement Pionnières 2020-2021

Gardiennes

1 – Mia Perron

33 – Jessika Charron

35 – Leila Salinas

Défenseures

17 – Ann-Sophie Daigneault

18 – Marylou Boilard

25 – Mélyna Sylvestre

45 – Lorie Saint-Denis

76 – Audrey-Maude Tremblay

87 – Maude Durette

89 – Audrey-Ann Cyr

Attaquantes

4 – Audrey Godin

7 – Juliette Tremblay

9 – Maya Pimentel

10 – Clémence Dumesnil

15 – Sandryn Beaulieu

16 – Élizabeth  Cousineau

19 – Abygael Girard

22- Audrey Bérubé

27 – Maude McAllister

44 – Audrey-Ann Lasablonnière

67 – Jane McGuire

68 – Élizabeth Michaud

72 – Éloise Lavoie

En italique : joueuses d’entrainement. Une réévaluation est en cours à la défensive. 

Hugues Lebel entraineur-chef

Jean-François Duchesne entraineur adjoint (défenseures)

Frédéric Bergeron entraineur adjoint (gardiennes)

Dominique Bérubé consultante

Robbie Theriault entraineur à temps partiel

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×