28.10.2020
COVID-19 La Santé publique du Bas-Saint-Laurent estime que la situation demeure inquiétante

La Santé publique du Bas-Saint-Laurent estime que la situation demeure inquiétante

Même si l’ensemble des 450 employés d’Aliments Asta ont tous obtenu des résultats négatifs et que la MRC de Rimouski-Neigette n’a pas eu de cas positif depuis trois jours, le directeur régional de la Santé publique, le Dr Sylvain Leduc, estime que la situation demeure inquiétante dans la région.

« Nous avons toujours des craintes. Il y a encore des cas. Ce n’est pas terminé. Pour le moment, nous sommes toujours plus près de la zone orange que d’un retour vers la zone verte », mentionne-t-il. Évidemment, la clé du succès pour revenir vers le vert demeure le respect des mesures.

« Les gens doivent comprendre que nous faisons face à un vrai danger et que le virus existe. Nous avons observé plusieurs éclosions dans les dernières semaines. Ce qu’on remarque, c’est que les employés se protègent bien avec la clientèle, mais qu’ils baissent la garde entre eux lors des pauses ou après le travail. Ça ne prend qu’un seul employé atteint et le risque s’accroît », précise le Dr Leduc, qui estime que toutes les entreprises comptant plusieurs employés doivent redoubler de prudence. « Les entreprises ne peuvent pas surveiller leurs employés en dehors des heures d’ouvrage ».

Pas de suite pour Aliments Asta

L’éclosion chez Aliments Asta est considérée comme terminée puisque tous les employés ont obtenu des résultats négatifs. Plusieurs cas positifs découlent du party initial impliquant des étudiants de l’ITA de La Pocatière. « Des étudiants font des stages sur des fermes où nous avons eu des cas secondaires. Les résultats chez Aliments Asta démontrent que les mesures appropriées étaient en place pour contrer la transmission », indique le Dr Leduc.

Bilan positif de la clinique de dépistage

Le Dr Leduc trace un bilan positif des opérations de la clinique de dépistage mobile du PEPS du Cégep de Rimouski. « Nous avons été un peu surpris par l’achalandage de la première journée, mais nous nous sommes rapidement adaptés par la suite. Nous sommes très heureux que les gens aient répondu en grand nombre à notre appel au dépistage ».

Deux écoles atteintes

La Santé publique confirme une éclosion à l’école primaire de Saint-Eusèbe, au Témiscouata. « Nous avons dû fermer des classes dans cette école. Nous avons des cas secondaires d’élèves provenant de la famille de participants au party initial », précise le Dr Leduc. Deux cas ont aussi été recensés à l’école secondaire de Rivière-du-Loup.

Appel à la vigilance ciblé – Le Buffet du Dragon
À la lumière des dernières enquêtes épidémiologiques, la Direction de la santé publique lance un appel à la vigilance ciblée pour le restaurant Le Buffet du Dragon de Rivière-du-Loup. Il est ainsi demandé aux personnes ayant fréquentés ce restaurant, du 7 au 17 septembre, d’observer attentivement l’apparition de symptômes de la COVID-19 : fièvre, toux, difficultés respiratoires et perte de l’odorat, et ce, au cours des 14 jours suivant leur visite. Si des symptômes devaient se manifester, il leur est demandé de prendre un rendez-vous pour un test de dépistage en appelant à la ligne 1 877 644-4545.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×