28.10.2020
Nouvelle de 17 h La saison des Pionniers football ne tient plus qu’à un fil

La saison des Pionniers football ne tient plus qu’à un fil

Deux autres matchs annulés en raison de la COVID

Les Pionniers du Cégep de Rimouski en football annoncent que leurs deux prochaines parties sont annulées.

Ils devaient recevoir samedi les Couguars de Chicoutimi et, une semaine plus tard, les Gaillards de Jonquière. La décision du Gouvernement du Québec de faire passer le Bas-Saint-Laurent au niveau alerte modérée orange (3) explique la situation.

« C’était déjà établi dans la ligue qu’il n’y aurait pas de déplacement dans les zones orange. Jusqu’à lundi, nous étions dans le jaune et on gardait espoir de jouer contre le Saguenay qui était en zone verte, mais ce n’est plus le cas », explique l’entraineur-chef, Kevin Nichols, dont l’équipe n’a pas pu visiter Beauce-Appalaches samedi dernier non plus.

Il ne reste donc plus qu’un match au calendrier des Ponniers, le 17 octobre à La Pocatière. Malgré tout, le RSEQ n’a pas encore annulé officiellement la saison 2020.

« Officieusement, on peut dire que c’est le cas, surtout que ce que j’en comprends, c’est que nous sommes dans une zone orange pour 28 jours. On est davantage dans l’espoir de jouer un match hors-concours contre La Pocatière. On regarde avec la Santé publique ce qu’on pourrait faire », ajoute l’entraineur-chef.

On peut comprendre que les derniers développements ont eu un effet dévastateur chez les joueurs des Pionniers qui sont à l’entrainement depuis deux mois. « Depuis le début, on leur donnait espoir qu’il y aurait des matchs dans un calendrier plus court. De leur annoncer la nouvelle d’hier a été un moment difficile. J’ai vu des joueurs avec des larmes aux yeux. Ils venaient de comprendre que c’était probablement terminé. Il y a encore un petit espoir. Si jamais il y a un match, ce sera un bonus inattendu. Les gars avaient le cœur gros, on avait travaillé fort pour avoir une saison. »

Le coach aussi trouve ça difficile. « C’est comme si tout le monde avait attendu qu’il y ait plusieurs cas pour finalement annuler. C’est comme ça que je me sens. C’est comme si on avait travaillé à l’envers », déplore-t-il.

À court terme, Nichols et ses adjoints ont décrété une semaine de pause dans l’entrainement de l’équipe. « On va réévaluer avec la Santé publique mardi prochain si on pourra jouer un match. Tous mes joueurs ont besoin de ce congé. Tant qu’à pratiquer dans le vide, vaut mieux attendre. Ça fait deux mois qu’on fait ça. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×