31.10.2020
Actualités Économie La pratique des affaires en numérique prend de plus en plus de...

La pratique des affaires en numérique prend de plus en plus de place

La pandémie de COVID-19 a contraint les propriétaires de Petites et moyennes entreprises (PME) à modifier les relations qu’ils ont avec leurs clients.

Les communications numériques ont remplacé les rencontres en personne et cette tendance est appelée à s’accentuer, comme le montre un nouveau rapport de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI).

En fait, la moitié des chefs d’entreprise (51 %) pensent qu’ils dépendront beaucoup plus des communications numériques au cours de l’année à venir.

Depuis le début de la pandémie, 41 % des chefs d’entreprise communiquent moins en personne avec leurs clients et 6 % ont complètement arrêté de les rencontrer. La vidéoconférence est le moyen de communication numérique le plus adopté par les chefs d’entreprise depuis le début de la crise (15 %). Quant au courriel, 48 % des chefs de PME ont commencé à l’utiliser ou l’utilisent davantage.

Différences

Le rapport fait également ressortir des différences sectorielles concernant l’utilisation des divers canaux de communication. Par exemple, les taux d’utilisation ou d’adoption de la vidéoconférence et des messageries instantanées sont les plus élevés chez les entreprises du secteur B2B, alors que celles du secteur B2C ont plus tendance à privilégier les réseaux sociaux, tels que Facebook Messenger et Instagram Direct.

« La prospérité des petites entreprises repose sur les relations qu’elles entretiennent avec leurs clients, déclare Jasmin Guénette, vice-président des affaires nationales à la FCEI. Avec la pandémie, elles ont dû changer la façon dont elles communiquent avec leurs clients parce que les rencontres en personne n’étaient souvent plus possibles. Les communications numériques ont permis à bon nombre de chefs de PME de maintenir leurs relations avec leur clientèle. Toutefois, cette nouvelle façon de communiquer n’est pas sans défis. »

Les nouveaux défis de la communication numérique pour les chefs de PME :

  • 46 % se disent débordés par le suivi des nombreux canaux numériques qu’ils utilisent dans le cadre de leurs activités.
  • 38 % oublient de vérifier leurs messages reçus via les plateformes de communication numérique qu’ils utilisent.

« Pour certaines PME, le passage rapide à la communication numérique leur a permis de traverser la crise, ajoute monsieur Guénette. S’assurer que les clients peuvent commander en ligne ou trouver une entreprise sur Instagram peut faire la différence entre survivre à la pandémie ou fermer boutique. Maintenant qu’on voit apparaître les signes d’une deuxième vague de COVID-19, les communications numériques vont continuer d’être essentielles pour bon nombre d’entreprises. C’est pourquoi nous invitons les chefs de PME qui ont besoin d’aide pour adopter ces nouveaux outils de communication à appeler les conseillers de la FCEI ou à visiter www.fcei.ca afin d’obtenir une aide individualisée. »

Pour en savoir plus à ce sujet, consultez le rapport intégral Communiquer avec les clients pendant la COVID-19, premier volet de la série de rapports de recherche intitulée « Transformation des PME canadiennes » qui seront publiés durant l’automne.


La FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante) est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d’activité et toutes les régions.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×