31.10.2020
Actualités Faits divers Des précisions sur l'enquête publique sur le décès de Joyce Echaquan

Des précisions sur l’enquête publique sur le décès de Joyce Echaquan

La coroner en chef du Québec, Me Pascale Descary, a ordonné la tenue d’une enquête publique sur le décès de Joyce Echaquan, cette Atikamekw de 37 ans décédée au Centre hospitalier régional de Lanaudière le 28 septembre dernier.

C’est la coroner et avocate Géhane Kamel qui a été désignée pour présider cette enquête publique. Le procureur au dossier sera Me Dave Kimpton, lequel sera appuyé par Me Julie Roberge. Il est opportun que Me Kamel préside cette enquête puisqu’elle est également responsable du Comité sur la mortalité dans les communautés autochtones et inuites, un comité multipartite récemment mis sur pied par le Bureau du coroner.

Un processus se déroulant devant le public

Pour rappel, une enquête publique est, comme son nom l’indique, un processus se déroulant devant public. Il permet au coroner d’assigner des témoins et d’entendre des parties intéressées. La mission du coroner n’est pas de se prononcer sur la responsabilité civile ou criminelle d’une personne, mais de déterminer les causes et les circonstances du décès et de formuler, s’il y a lieu, des recommandations afin d’éviter d’autres décès semblables. Que s’est-il passé réellement, et comment pouvons-nous éviter que cela se reproduise?

Les audiences auront lieu dès que possible en 2021. Les détails seront connus ultérieurement et seront diffusés dans la section Calendrier des enquêtes publiques du site Internet du Bureau du coroner.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×