28.10.2020
Actualités Économie Les consommateurs dépenseraient moins aux Fêtes en raison de la crise

Les consommateurs dépenseraient moins aux Fêtes en raison de la crise

Les Canadiens dépenseront en moyenne 1 104 $ CA pour les Fêtes 2020, soit une diminution nette par rapport aux 1 563 $ de l’an dernier (30,7 %), selon le rapport Perspectives d’achats de la saison des Fêtes de la firme comptable PwC Canada.

Dans ce rapport publié aujourd’hui, PwC Canada présente les résultats d’un sondage mené auprès de 1 000 consommateurs de Calgary, Montréal, Toronto et Vancouver. Les questions exploraient leurs intentions pour les achats de la saison des Fêtes.

« De nombreux consommateurs et détaillants canadiens ne savent pas trop à quoi s’attendre à l’approche de la saison des Fêtes 2020. Cette année, l’incidence et les implications de la pandémie de COVID-19 sont au cœur des préoccupations des consommateurs. Les consommateurs canadiens prévoient faire plus d’achats en ligne qu’en magasin, car ils privilégient la commodité, la santé et la sécurité plutôt que l’expérience de magasinage. Une chose est claire : les détaillants qui réussiront seront ceux qui s’adapteront à cet environnement commercial en rapide évolution et qui comprendront à quel point l’omniprésence croissante du numérique redéfinit les rapports avec les consommateurs, » déclare Myles Gooding, leader national, Commerce de détail, PwC Canada.

Opportunité

« Au cours des derniers mois la pandémie de COVID-19 a modifié, voire accélérée de manière importante l’adoption de nouvelles plateformes technologiques auprès des consommateurs. Les Québécois et Canadiens ont adapté leurs habitudes de consommation en fonction des règles sanitaires en vigueur et cette période des Fêtes en sera teintée. Alors que les grands centres urbains du Québec observent une diminution de leur achalandage en magasin, les commerces qui s’y trouvent doivent saisir cette opportunité pour développer l’expérience client du magasinage en ligne. L’objectif : se distinguer de la compétition, qui dépasse maintenant les frontières, mais également s’assurer de maintenir l’intérêt de leur clientèle », déclare Christine Pouliot, associée et leader du secteur Technologie, Communications, commerce de détail et produits de consommation pour le Québec. 

Les voyages


Une écrasante majorité, soit 86 % des consommateurs canadiens prévoient dépenser autant ou moins que la dernière période des Fêtes, avec une réduction considérable des dépenses de voyages. Lorsqu’on leur a demandé dans quelle mesure la pandémie pourrait se répercuter sur leur pouvoir d’achat pour la saison des Fêtes, 57 % des répondants ont déclaré que la pandémie aura un impact négatif ou légèrement négatif. Par ailleurs, 85 % des consommateurs canadiens prévoient utiliser leur carte de crédit au moins une fois pendant la période des Fêtes. Parmi ces derniers, 79 % ne sont pas inquiets de leur niveau d’endettement.

Comme l’année dernière, la plus grande proportion des dépenses de l’ensemble des répondants sera consacrée aux membres de la famille. Toutefois, les consommateurs dépenseront beaucoup moins pour eux-mêmes (-49 %). Les Canadiens prévoient dépenser environ 630 $ (vs 647 $ en 2019) en cadeaux, 308 $ (vs 743 $ en 2019)  en voyages et 166 $ (vs 204 $ en 2019) en divertissement.

Générations

Parmi les différentes générations, ce sont les milléniaux qui devraient dépenser le plus. Si l’on considère l’ensemble des achats de la saison des Fêtes, la génération Z (17 à 24 ans) et les milléniaux (25 à 38 ans) prévoient dépenser en moyenne 1 216 $ CA, contre 1 058 $ pour la génération X (39 à 53 ans) et les baby-boomers (54 à 73 ans). Les jeunes sont également beaucoup plus susceptibles de voyager en cette saison.

Nouvelle normalité

 
Une autre tendance majeure accentuée par la pandémie est la cueillette à l’auto : 33 % des acheteurs choisissent cette méthode pour leurs achats en ligne, contre 13 % l’année dernière. La génération Z et les milléniaux sont plus susceptibles d’utiliser cette méthode régulièrement ou à l’occasion; une tendance qui n’a pas changé par rapport à l’année dernière.

En ce qui concerne les tendances d’achat en magasin, on constate un grand fossé entre les générations : 60 % des personnes qui prévoient faire au moins les trois quarts de leurs achats des Fêtes en magasin sont âgées de 55 ans et plus. On observe un autre grand fossé générationnel en ce qui a trait aux facteurs qui influencent les achats des consommateurs : les jeunes sont beaucoup plus susceptibles d’être influencés par la publicité en ligne et dans les médias sociaux.

Les frontières virtuelles


Compte tenu de la fermeture de la frontière canado-américaine, le nombre de répondants ayant déclaré envisager de faire des achats transfrontaliers en magasin est en forte baisse par rapport à l’année dernière. Toutefois, l’étude constate par ailleurs une augmentation des achats transfrontaliers en ligne, un phénomène baptisé la montée en puissance du consommateur mondial.

Pour une analyse détaillée des attentes et du comportement des consommateurs canadiens, accédez à l’intégralité du rapport en cliquant ici

En résumé

  • Les consommateurs canadiens prévoient dépenser autant ou moins que l’année dernière à la période des Fêtes et réduire considérablement leurs dépenses de voyages.
  • Les achats en ligne continueront de l’emporter sur les achats en magasin, car les consommateurs privilégient la commodité, la santé et la sécurité.
  • Les achats transfrontaliers en personne seront vraisemblablement limités compte tenu de la hausse marquée du magasinage en ligne.
  • Les jeunes continuent d’être fortement influencés par la publicité en ligne et dans les médias sociaux, en particulier sur YouTube et Instagram.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×