27.10.2020
Actualités Société Le Regroupement contre la pauvreté souligne ses 25 ans

Le Regroupement contre la pauvreté souligne ses 25 ans

Il y a 25 ans cette année, naissait le Regroupement contre l’appauvrissement (RCA) qui souhaite du même coup souligner la Semaine de la solidarité.

Des membres du RCA rappellent qu’au début des années 1990, plusieurs citoyens se sont mobilisés, dont l’abbé Gérald Roy et Gilles Roy, afin d’unir les forces du milieu communautaire et de travailler à réduire la pauvreté. En 1995, le RCA était né.

Plusieurs groupes communautaires font ou ont fait partie du Regroupement, mais aussi la congrégation des Sœurs du Saint-Rosaire et la congrégation des Filles de Jésus, deux communautés religieuses qui participent aux réunions et aux actions du Regroupement.

Les premières actions de celui-ci ont été de travailler à la création de groupes de défense collective des droits. L’organisme Action Populaire fut fondé en 1998 et le Comité logement l’année suivante, en 1999.

Collectif

« Le RCA a fait également partie des groupes régionaux qui ont mis sur pied le Collectif pour un Québec sans pauvreté il y a vingt ans. Il a travaillé avec le Collectif afin que le Québec adopte une loi visant à éliminer la pauvreté. Il a également travaillé avec toute la population rimouskoise pour que notre ville se bâtisse sans pauvreté », précise un communiqué de l’organisme.

À l’occasion de la Semaine nationale de la solidarité, le Regroupement contre l’appauvrissement (RCA) aimerait souligner la Journée mondiale pour l’élimination de la pauvreté, le 17 octobre prochain.

Guy Labonté et Michel Dubé, du RCA, entourent le député fédéral Maxime Blanchette-Joncas. (Photo: courtoisie)

Au quotidien

« Le RCA a milité pour faire disparaître la pauvreté au quotidien pour les personnes qui la vivent : le développement du logement social, des améliorations au système d’assistance sociale, la mise en place d’un transport collectif, les luttes féministes et la promotion du milieu communautaire sont des exemples d’enjeux sur lesquels le RCA s’est mobilisé. Plus récemment, le RCA a travaillé à mettre sur pied une Corporation de développement communautaire et une maison d’hébergement pour femmes victimes de violence », ajoute-t-on.

Partie remise

Chaque année, le Regroupement organise un repas pour souligner la journée du 17 octobre. Malheureusement, pandémie oblige, le souper n’aura pas lieu cette année.

Guy Labonté lors d’une soupe populaire. (Photo: courtoisie)

« Nous aurons quand même une pensée pour les personnes qui venaient partager le repas, leurs histoires et nous faisons la promesse que nous organiserons une activité avec ces personnes, le plus tôt possible. Nous aimerions également souligner le décès récent de notre plus ardent bénévole des vingt dernières années, Michel-Gilles Paradis », expliquent aussi ces membres du RCA, dont Guy Labonté et Michel Dubé.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×