27.11.2020
Nouvelle de 17 h Virginie Proulx questionne le remboursement du déficit des excursions à l’Île Saint-Barnabé

Virginie Proulx questionne le remboursement du déficit des excursions à l’Île Saint-Barnabé

Toujours exclue des séances préparatoires à huis clos, la conseillère du Bic, Virginie Proulx, doit poser ses questions lors des séances publiques du conseil municipal.

C’est ce qu’elle a fait lundi soir dès le 2e point à l’ordre du jour, celui accordant une subvention de 6 538,52 $ à la Société de promotion économique de Rimouski pour combler le déficit d’opération des excursions à l’Île Saint-Barnabé.

« Monsieur le maire, il me semble que nous avions dit que le conseil n’épongerait pas les déficits pour les excursions. Est-ce que vous pouvez nous assurer que ça ne se reproduira pas dans l’avenir? »

Le maire, Marc Parent, a expliqué le déficit par le fait que la Marina a ouvert plus tard en raison des travaux et que le bateau devait transporter moins de passagers pour respecter la distanciation physique obligée par la pandémie de la COVID-19.

« On ne connaît pas l’avenir. Les excursions à l’Île Saint-Barnabé représentent une activité intéressante pour nos citoyens et pour les touristiques. Nous finançons plusieurs infrastructures pour offrir des activités à nos citoyens qui nous coûtent plus cher que 6 000 $ par année. Dois-je comprendre que vous êtes contre et que vous demandez le vote? ». La réponse de la conseillère a été non.

Littoral de la Pointe-aux-Anglais

Par ailleurs, Mme Proulx, qui attendait ses collègues dans la salle du conseil avant le début de la séance, s’est dite très heureuse que les préoccupations du comité ZIP du Sud-de-l’Estuaire aient été entendues par le conseil qui autorise le versement d’une contribution maximale de 25 000 $ de la Ville pour la restauration d’une portion du littoral de la Pointe-aux-Anglais.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×