26.11.2020
Divertissement Culture Dévoilement des œuvres «Coup de cœur 2020»

Dévoilement des œuvres «Coup de cœur 2020»

- De la galerie d’art Léonard-Parent

La Ville de Rimouski est heureuse de dévoiler les œuvres Coup de cœur sélectionnées parmi les expositions présentées à la galerie d’art Léonard-Parent en 2020. L’œuvre intitulée « Solitude » a été réalisée par la photographe Joan Sullivan et est accompagnée du poème « Horizon haut » de la poète Élise Argouarc’h. Une présentation des œuvres et des démarches artistiques des artistes est disponible sur Quoi vivre Rimouski en ligne.

Les œuvres acquises contribuent chaque année à enrichir la collection de la municipalité. Il est d’ailleurs possible de consulter en ligne la liste complète des œuvres Coups de cœur nommées depuis l’ouverture de la galerie d’art en 2010. La Ville de Rimouski tient à féliciter tous les exposants 2020 de la galerie d’art Léonard-Parent et rappelle à la population que l’exposition en cours des œuvres de Joan Sullivan et d’Élise Argouarc’h se déroule jusqu’au 4 décembre et est accessible gratuitement.

Présentation des artistes

Fille d’un photographe, Joan Sullivan commence à jouer avec des caméras à son jeune âge. Autodidacte, elle s’est d’abord intéressée aux enjeux environnementaux. Plus tard, sa carrière en santé publique l’amène en Afrique, où elle conçoit des interventions artistiques et culturelles de lutte contre le sida.

Après 16 ans sur ce continent, elle revient au Québec en 2008 afin de se consacrer à temps plein à la photographie. Une conversation fortuite dans un avion donne lieu à une invitation à photographier un parc éolien. Une fois sur le chantier, hypnotisée par les pales soufflant dans le vent et les travailleurs à 100 mètres dans les airs, elle sait instinctivement qu’elle a trouvé sa voix artistique. Et ainsi, depuis 2009, elle est la seule photographe féminine dédiée à documenter la transition énergétique québécoise.

Élise Argouarc’h est une poète nourrie par le chant du vent qui soufflait sur les côtes sauvages de son Finistère natal. En 2011, elle quitte la Bretagne pour rejoindre Rimouski et faire une recherche-création sur la place du corps dans la création parlée. Depuis 2014, elle assume son amour des mots sur les scènes de conte et de slam. Les arts de la parole deviennent un espace d’expression militante pour aborder les thèmes des minorités ethniques, des femmes et de l’environnement.

Pour en savoir plus sur la galerie d’art Léonard-Parent et consulter les heures d’ouverture, la population est invitée à visiter le site Web de la Ville de Rimouski.

Communiqué de presse

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×