25.11.2020
Actualités Politique Le Bloc Québécois souligne le 25e anniversaire du référendum avec optimisme

Le Bloc Québécois souligne le 25e anniversaire du référendum avec optimisme

À l’occasion du 25e anniversaire du référendum, le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, et les députés du Bas-Saint-Laurent Maxime Blanchette-Joncas et Kristina Michaud soulignent cet événement en faisant preuve d’optimisme.

Le 30 octobre, il y a 25 ans, les Québécois votaient « Oui » à 49,4 %, faisant largement progresser l’option souverainiste comparativement aux 40 % obtenus au premier référendum de 1980.

« L’indépendance, nous la ferons »

« L’indépendance, nous la ferons parce que c’est la seule façon pour nous de défendre notre langue, notre culture et nos valeurs sociales-démocrates. Notre serons plus fort économiquement et nous pourrons nous épanouir en toute liberté, dans un Québec qui se distingue en Amérique du Nord notamment par sa vision écologiste du développement », lance la députée d’Avignon – La Mitis – Matane – Matapédia, Kristina Michaud.

« Le discours résolument indépendantiste et assumé du nouveau chef du Parti Québécois et la présence forte du Bloc Québécois à Ottawa forment une conjoncture idéale pour remettre la souveraineté à l’avant-plan », ajoute Kristina Michaud.

« Il faut démontrer la viabilité, voire la vitalité d’un Québec qui se voudrait prospère et écologique, qui miserait sur la création de richesse dans nos régions, sur notre innovation et nos PME et qui se développerait à partir de nos richesses naturelles et notre énergie propre », affirme le député de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas.

L’avenir pas hypothéqué

Vingt-cinq ans après le second référendum sur l’avenir du Québec, M. Blanchette-Joncas se remémore le dénouement serré de ce second référendum, tout en précisant que l’avenir du mouvement n’est pas hypothéqué en soi, loin de là.

« La jeunesse énergique du nouveau chef du Parti Québécois, le nationalisme affirmé du gouvernement de la CAQ et la présence forte du Bloc Québécois à Ottawa, ainsi que les agressions répétées du fédéral contre le Québec, plantent un décor où le Québec pourra de nouveau mettre en scène sa marche vers la souveraineté », assure le député Blanchette-Joncas.

Une progression

« Dans mon esprit, ce ne fut pas la fin de l’idée, mais bien un moment de progression extraordinaire. Notre devoir maintenant, en tant que Québécois et souverainistes, est de continuer d’avancer et de comprendre ce qui aurait pu être fait autrement pour que la prochaine fois soit la bonne », déclare le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×