23.11.2020
Nouvelle de 19 h Deux chantiers municipaux en avance sur les échéanciers

Deux chantiers municipaux en avance sur les échéanciers

Galerie photo à consulter

Le maire, Marc Parent, se réjouit de constater que deux chantiers de construction majeurs ayant un lien direct avec le développement des infrastructures à Rimouski sont en avance sur leurs échéanciers.

Le journal le soir poursuit aujourd’hui sa série d’articles sur la mise à jour des différents projets de construction qui sont en cours. Hier, il était question d’un grand chantier institutionnel qui devrait « faire des petits » le long de la 2e rue Est.

En ce qui a trait à des projets qui ont un lien direct avec la Ville, on remarque qu’il y en a pour un total de quelque 25 M$, sans compter d’autres qui viennent tout juste d’être lancés, comme le Lab-École et la Maison des Aînés.

Le centre animalier dans le parc industriel. (Photo: journallesoir.ca Pierre Chassé)

Il y a actuellement quatre projets majeurs qui se déploient aux quatre coins de la ville : -le nouveau poste de la Sûreté du Québec pour Rimouski-Neigette (montée Sainte-Odile, 14 M$); -le nouveau centre animalier (rue des Fabricants, parc industriel, 3 M$), -le nouveau centre communautaire de Sainte-Blandine (rue de la Jeunesse, 3,35 M$) ; -la nouvelle piste d’athlétisme et son bâtiment de services (boulevard Arthur-Buies, 4 M$)

Le poste de la SQ devrait être prêt en juillet prochain. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Chassé)

« Pour le centre communautaire de Sainte-Blandine et le centre animalier, dans les deux cas, les entrepreneurs généraux sont en avance sur les échéanciers et ça va très, très bien. On s’attend que la construction de ces projets soit complétée d’ici mars ou avril », explique monsieur Parent.

Le projet de la SQ sous un autre angle. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Chassé)

« Pour la piste d’athlétisme, ça avance bien aussi. L’entrepreneur général voulait réaliser deux couches d’asphalte pour la base avant la fin de cette année, mais le temps très froid qui a sévi une partie du mois d’octobre l’a contraint à ne poser qu’une seule couche. La deuxième sera faite au printemps, puis on posera le revêtement caoutchouteux. Aussi, il n’a pas été possible de procéder au gazonnement cette année, mais je suis certain que ce sera prêt l’an prochain, sans problème », mentionne enfin le maire rimouskois.

Le bâtiment de service et la piste d’athlétisme. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Chassé)

Suivez-nous sur les réseaux sociaux



   

Inscrivez-vous à notre infolettre

Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×