Nouvelle de 17 h L’Océanic souhaite présenter une bulle à quatre équipes

L’Océanic souhaite présenter une bulle à quatre équipes

La LHJMQ planifie la relance du calendrier à compter de la mi-janvier

Dans le meilleur des scénarios, le calendrier de la LHJMQ reprendra dans la semaine du 17 janvier prochain.

C’est ce qu’a indiqué le Commissaire Gilles Courteau lors d’un point de presse au lendemain de l’annonce de la mise sur pause des activités en raison de la situation actuelle liée à la crise sanitaire.



Le scénario souhaité fait état d’une reprise du calendrier régulier avec des déplacements d’une ville à l’autre dans les trois divisions créées en début de saison. Par contre, ça risque d’être peu probable si bien que la ligue planifie la création d’environnements protégés (ou bulles) comme ce fut le cas à Québec pendant une dizaine de jours. L’expérience a été jugée de première qualité tant au plan sportif que sanitaire. 

Avec l’autorisation de la Santé publique des quatre provinces impliquées, le plan est la mise en place, dans un premier temps, de six bulles lors de la fin de semaine du 22 au 24 janvier. Il y en aurait quatre au Québec, chacune d’elles regroupant trois équipes qui joueraient chacune deux parties. 


Dans une deuxième étape, il y aurait trois nouvelles bulles de quatre équipes au Québec du 30 janvier au 7 février. Chaque club jouerait six parties durant cette période. Les six clubs des Maritimes seraient aussi regroupés dans une ville pour y disputer cinq parties. 

À Rimouski ? 



Dans son point de presse, Gilles Courteau a indiqué qu’un cahier de charges a été transmis aux 18 équipes qui peuvent ainsi prendre connaissance des obligations liées aux villes qui accueilleront les bulles. 

L’Océanic démontre son intérêt à être l’hôte d’un environnement protégé. « Nous sommes en train de regarder si on répond aux exigences pour recevoir une telle bulle. Nous aimerions celle de quatre équipes sur neuf jours », nous confirme Alexandre Tanguay.


Les deux principaux critères sont l’exclusivité de l’amphithéâtre pour la durée de la bulle ainsi que de pouvoir compter sur six vestiaires pour les trois autres équipes participantes. Le Colisée Financière SunLife répond à cette demande. 

Sur la question de l’exclusivité, il s’agit d’une négociation à avoir avec la ville de Rimouski. Le fait qu’il y a trois autres patinoires couvertes à proximité pour les autres utilisateurs pourrait jouer en faveur du projet tout comme le fait que c’est la semaine où devait se tenir, à compter du jeudi, le Tournoi provincial de hockey mineur BMO/Via Capitale, lequel a été annulé. 

Moins de parties

M. Courteau a mentionné que l’objectif est de jouer 30 parties par équipe après les Fêtes. Un club comme l’Océanic pourrait donc disputer 46 matchs incluant ceux joués depuis octobre. D’autres atteindront la quarantaine et même un peu moins. On sera donc loin des 60 parties du départ. 

Plusieurs interrogations subsistent et sont en analyse. « Notre comité hockey se réunit aujourd’hui pour se pencher sur diverses questions comme le classement de fin de saison, le format des séries, la période des transactions et la séance de sélection », souligne le commissaire.

Ce dernier s’est aussi dit content de constater que sa ligue a pu présenter 111 parties jusqu’ici.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×