COVID-19 Capacité d'accueil limitée et contrôle serré dans les commerces

Capacité d’accueil limitée et contrôle serré dans les commerces

Québec dévoile ses mesures pour éviter la contamination par le magasinage

La vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, a dévoilé ce matin les consignes que le gouvernement souhaite voir appliquer dans les commerces, pour la période des Fêtes.

« Nous verrons plus tard aujourd’hui que la situation épidémiologique continue d’être très inquiétante. Nous cherchons à éviter que le magasinage des Fêtes devienne un facteur aggravant la situation. Le nombre d’hospitalisations et le nombre de cas sont en hausse. On veut resserrer les mesures préventives dans les commerces », a d’abord expliqué madame Guilbault.



« À compter de ce vendredi 4 décembre, certaines mesures supplémentaires s’appliqueront de manière obligatoire dans les centres commerciaux et dans les autres magasins qui ont pignon sur rue. Il y aura d’abord une limite à la capacité d’accueil qui sera désormais obligatoire. Le nombre de clients sera limité selon une formule où la superficie du magasin en mètres carrés doit être divisée par 20 », a indiqué la ministre de la Sécurité publique.

Affichage


« Deuxième élément : les commerçants auront l’obligation d’afficher de manière très lisible et très claire le nombre de clients maximum autorisé dans cet endroit. Troisièmement, ils devront faire respecter les mesures sanitaires : la distanciation dans le magasin et dans la file d’attente et le port du couvre-visage. Ils doivent aussi mettre en place tout ce qui est nécessaire pour que la distanciation soit respectée, entre autres de la signalisation et de l’affichage », a aussi précisé madame Guilbault.

Cette dernière a dit vouloir souligner que des commerçants n’ont pas attendu ces consignes pour mettre en place des mesures additionnelles. « Je les remercie et je les félicite pour leurs bonnes pratiques. On uniformise les mesures. On veut que les commerces demeurent ouverts, mais ne deviennent pas une course de contagion supplémentaire. Les inspecteurs de la CNESST (Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail) intensifieront leurs visites dans les commerces. La Santé publique aussi. Les policiers vont intensifier leur présence dans les commerces, en particulier pendant les journées réputées très achalandées. On pense entre autres au « boxing day ». »



« Nous espérons que cette combinaison de facteurs permettra à nos commerces de demeurer ouverts et de ne devenir des lieux d’éclosion », a conclu Geneviève Guilbault.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×