océanic
Nouvelle de 17 h > Période de transactions prolongée et séries à 18 clubs sur la table
Nouvelle de 17 h

Période de transactions prolongée et séries à 18 clubs sur la table

Le comité hockey de LHJMQ fait ses recommandations
Serge Beausoleil (Photo : journal le soir – René Alary)

Bien des scénarios sont à l’étude en vue de la reprise des activités dans la LHJMQ à partir de mi-janvier. Par contre, certaines idées font de plus en plus leur chemin.

Serge Beausoleil fait partie du comité hockey qui s’est réuni en début de semaine et dont les recommandations seront analysées par l’assemblée des membres (propriétaires) pour ensuite être adoptées en tout ou en partie par la ligue. 

« Il serait extrêmement sage pour notre ligue de s’arrimer avec les ligues de l’Ontario et de l’Ouest. On veut repousser la période de transactions jusqu’en février si c’est possible de le faire. Parce que, soyons sérieux, des clubs comme Sherbrooke (5 parties jouées jusqu’ici) et même Blainville (8 parties) ne sont pas prêts à prendre des décisions. En plus, on a du temps et avec les incertitudes qui planent, il serait très sage de se donner un peu plus de temps », a expliqué l’entraineur-chef et directeur-gérant de l’Océanic. 

Il insiste notamment sur l’importance des séries éliminatoires, davantage qu’en ce qui concerne le nombre de parties que les équipes pourront jouer dans les bulles qui se pointent pour la poursuite du calendrier. 

« Ce que je priorise, et c’est le cas de plusieurs organisations et de la ligue également, c’est de s’assurer de jouer des séries éliminatoires. C’est ce qui est prioritaire. Comment on va jouer de matchs avant, j’espère en jouer le plus possible, mais en discutant avec mes homologues, on veut vraiment avoir des séries et une Coupe du Président. Si ce sont des séries sous forme de bulles, ce le sera, mais c’est incontournable », poursuit-il.

Un plan qui serait considéré est des séries incluant les 18 clubs avec des possibles laissez-passer pour les équipes de 1er et 2e positions de chaque division et un tournoi à la ronde pour les clubs des positions 3 à 6. Les séries se poursuivraient dans chacune des divisions par la suite.

Le comité hockey propose aussi une date butoir repoussée pour faire des changements dans les alignements et pour intégrer les Européens ainsi qu’une formule pour établir les classements considérant les parties jouées par les équipes. 

Manque d’attaquants

Interrogé sur un bilan des deux premiers mois de la saison de son équipe avant la pause prolongée des Fêtes, Serge Beausoleil ne peut que constater qu’il a manqué de soldats en attaque. 

« On n’a pas la profondeur, l’étoffe et l’expérience pour se passer de nos deux Européens à l’attaque, de Zachary Bolduc et d’Andrew Coxhead au même moment. Ça explique pas mal de choses, mais je suis très content de voir comment nos jeunes progressent. C’est très intéressant pour la suite des choses, mais nous avons un passage obligé en ce moment, lequel est opportun pour faire des choix difficiles », mentionne-t-il.

L’Océanic compte 14 attaquants dans son alignement. Le fait que les deux Européens n’ont jamais pu se présenter à Rimouski n’a laissé aucune marge de manœuvre. Et, il n’y a que des attaquants qui sont tombés au combat. Beausoleil et ses adjoints se préparent maintenant à prendre certaines décisions. 

« Comme le fait de rentrer des nouveaux joueurs qui n’étaient pas au camp et qu’on aime beaucoup, ou d’autres qui sont venus au camp et à qui on voulait donner une année de développement. Mais, on a des joueurs midget AAA qui ne jouent pas en ce moment. Je pense à un gars comme Jacob Mathieu à Lévis. Il est dans un très bon programme de développement, mais il ne joue pas, il pratique c’est tout. C’est ce qu’on doit évaluer : est-ce on les laisse midget AAA en espérant qu’ils pourront jouer après Noël où est-ce qu’on leur donne une demi-saison de millage pour arriver à l’automne en connaissance de cause. C’est la question qu’on se pose », observe Beausoleil 

Chose certaine, il sait où il s’en va. « On est dans une phase où l’on doit se tourner vers l’avenir. On a une idée très claire de ce qu’on peut faire pour améliorer l’équipe rapidement et développer nos jeunes. »

Pour l’instant, lui et ses adjoints gèrent l’agenda des joueurs. « La priorité absolue en ce moment, ce sont les études. Ceci dit, les gars peuvent s’entrainer en même temps. Il y a des joueurs de 19-20 ans qu’on va laisser aller plus tôt. Les gars des Maritimes, je m’attends aussi à ce qu’ils quittent la semaine prochaine parce qu’ils ont 14 jours de quarantaine qui les attendent avant Noël. Mais pour nos jeunes de 17-18 ans, ils devraient être avec nous jusqu’au 16-17 décembre », souligne-t-il.

Facebook Twitter Reddit