COVID-19 Le Canada recevra une livraison anticipée du vaccin contre la COVID-19

Le Canada recevra une livraison anticipée du vaccin contre la COVID-19

Le gouvernement du Canada soutient respecter son engagement à s’assurer que les Canadiens ont accès à des vaccins contre la COVID-19 sûrs et efficaces le plus rapidement possible. 

L’honorable Anita Anand, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, a annoncé aujourd’hui qu’à la suite de négociations fructueuses, le Canada recevra jusqu’à 249 000 doses du vaccin contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech d’ici la fin de décembre 2020, sous réserve de l’autorisation du vaccin par Santé Canada.



Ces doses font partie des 76 millions de doses que le Canada a obtenues dans le cadre de son accord actuel avec Pfizer. Comme pour tous les vaccins candidats contre la COVID-19, le vaccin de Pfizer-BioNTech doit être autorisé par Santé Canada avant d’être administré aux Canadiens et aux Canadiennes.

Pfizer, l’Agence de la santé publique du Canada et les Force armées canadiennes, ainsi que les Provinces et les Territoires, travaillent ensemble pour mettre la touche finale aux efforts de préparation aux premiers sites d’utilisation cette semaine, y compris à la formation sur la manutention du produit, qui doit être transporté et stocké à -70 degrés Celsius. 


Essais

Ainsi, des essais importants de logistique sont prévus, en commençant par un essai technique avec Pfizer cette semaine. Cet essai sera mené par le Centre national des opérations et servira à confirmer les processus de passation de commandes, d’expédition et d’importants, à partir du fabriquant jusqu’aux sites d’utilisation situés d’un bout à l’autre du pays. Dans ce premier essai technique avec Pfizer, un conteneur maritime contenant de la glace sèche et un enregistreur de données seront utilisés pour simuler un envoi des vaccins.



Le gouvernement du Canada s’attend à organiser d’autres exercices de repetition pour confirmer les processus de passation de commande et d’expédition pour d’autres vaccins au fur et à mesure qu’ils seront disponibles. Ces essais sont importants pour s’assurer que les Provinces et les Territoires disposent de l’infrastructure et de l’équipement nécessaires en place et qu’ils peuvent administrer avec efficacité les vaccins contre la COVID-19 pendant tout le déploiement.

Le 9 octobre 2020, Pfizer a présenté une demande d’examen réglementaire de son vaccin candidat contre la COVID-19 aux termes de l’arrêté d’urgence de Santé Canada. On devrait bientôt connaître les résultats de cet examen.


Citations

« Le gouvernement du Canada continue de faire tout en son pouvoir pour protéger les Canadiens contre la COVID-19. Cela comprend notamment l’obtention de la gamme de vaccins la plus complète du monde et la prise de toutes les mesures nécessaires pour s’assurer que le pays est prêt à recevoir les doses une fois que les vaccins seront autorisés », commente Anita Anand, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement

« Nous continuons à préparer la distribution avec les provinces et les territoires, tandis que les experts et les scientifiques du gouvernement du Canada s’affairent à évaluer la sécurité des candidats-vaccins contre la COVID-19. La population canadienne peut être assurée que lorsqu’un vaccin sera prêt, le Canada le sera aussi », croit Patty Hajdu, ministre de la Santé.

Les faits en bref

  • L’Agence de la santé du Canada du Canada travaille avec tous les ordres de l’industrie, de gouvernement et des agences de la santé pour s’assurer que les 14 emplacements partout au Canada sont prêts à recevoir les vaccins de Pfizer en décembre 2020.   
  • Jusqu’à 249 000 doses du vaccin de Pfizer arriveront en plusieurs expéditions et non tout en même temps.  
  • L’essai avec Pfizer en décembre permettra de valider les processus de logistique avant d’entamer une distribution à l’échelle nationale.  
  • Le gouvernement du Canada a conclu des ententes avec les entreprises ci-après pour obtenir l’accès à leurs vaccins candidats contre la COVID-19 :
    • Medicago, qui fournira jusqu’à 76 millions de doses de son vaccin candidat à particules pseudovirales;
    • AstraZeneca, qui fournira jusqu’à 20 millions de doses de son vaccin candidat à vecteurs viraux, AZD1222;
    • Sanofi et GlaxoSmithKline, qui fourniront jusqu’à 72 millions de doses de leur vaccin candidat à sous-unités protéiques;
    • Johnson & Johnson, qui fournira jusqu’à 38 millions de doses du vaccin candidat à vecteurs viraux, Ad26.COV2.S;
    • Novavax, qui fournira jusqu’à 76 millions de doses du vaccin candidat à sous-unités protéiques, NVX-CoV2373;
    • Pfizer, qui fournira jusqu’à 76 millions de doses du vaccin candidat à ARN, BNT162 (le gouvernement en est aux dernières étapes de la négociation avec l’entreprise en vue d’inclure des options pour obtenir des doses supplémentaires);
    • o   Moderna, qui fournira jusqu’à 56 millions de doses de son vaccin candidat à ARN, mRNA-1273.
  • Tous les vaccins candidats doivent faire l’objet d’essais précliniques et cliniques. Santé Canada continuera d’examiner les preuves relatives à la sécurité, à l’efficacité et à la qualité de la fabrication de chaque vaccin candidat lorsqu’il devient disponible en vue de décider si le produit sera homologué aux fins d’utilisation au Canada.
  • À l’heure actuelle, aucun vaccin n’a été approuvé pour prévenir la COVID-19 au Canada.
  • Le gouvernement du Canada a acheté 126 congélateurs pour entreposer les vaccins contre la COVID-19, y compris 26 congélateurs pour entreposer les vaccins à température ultra-basse, comme celui de Pfizer. Jusqu’à présent, 9 congélateurs à température ultra-basse ont été livrés.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×