Actualités Économie Hausse des taxes de 45 $ à 65 $ pour les contribuables...

Hausse des taxes de 45 $ à 65 $ pour les contribuables de Matane

Le conseil municipal de la Ville de Matane a adopté les prévisions budgétaires pour l’année 2021 ainsi que le programme d’immobilisations pour les années 2021-2022-2023, lors d’une séance extraordinaire virtuelle tenue hier à 19 h 30.

Les revenus et les dépenses prévues en 2021 sont de 34 M$, une augmentation de 0,8 % comparativement à l’année précédente. Voici quelques détails.



Taxe foncière résidentielle et tarification

 La taxe foncière résidentielle augmentera de 0,03 $/100 $ d’évaluation passant à 1,40 $ du 100 $ d’évaluation, pour l’ensemble du territoire. Le tarif d’eau (aqueduc) reste identique à 198 $ et le tarif pour l’égout passe de 201 $ à 221 $.


 La Ville a pu maintenir le tarif pour les matières résiduelles et le ramonage de cheminées au même taux que les cinq dernières années (respectivement à 120 $ et 30 $). Il n’y a pas de vidange des fosses septiques en 2021 (facturé aux deux ans, lors de l’année de la vidange).

 Hausse moyenne



L’augmentation moyenne du compte de taxes sur l’ensemble du territoire matanais pour une résidence unifamiliale moyenne de 150 000 $ est de 2,3 %. Ceci inclut une taxe pour les projets d’infrastructures à venir. Selon le secteur, cela représente une augmentation qui se situe entre 45 $ et 65 $ par année (toujours pour une maison moyenne de 150 000 $). Pour les commerces et industries, le taux de taxe foncière reste identique (gel). Pour la catégorie agricole, la variation de la taxation est de 2,1 %.

Programme triennal d’immobilisations (PTI)


En 2021, la Ville de Matane prévoit investir pour 36,6 M$ dans différents projets d’infrastructures.

Outre les montants habituels prévus pour la mise à niveau des routes et des trottoirs, notons les travaux prévus à l’aéroport, la construction d’un nouveau complexe aquatique (sur deux ans), la réfection du Phare, la construction d’un bâtiment communautaire à Saint-Luc, la réfection des rues Saint-Sacrement, Étienne Gagnon et une partie de la côte Saint-Joseph au coin de l’avenue Desjardins.

Les immobilisations prévues comprennent également des véhicules financés par des fonds réservés, notamment le remplacement du camion autopompe (incendie). Sont aussi prévues différentes améliorations dans les parcs, donc le parc Mélanie-Joncas et la réalisation des deux projets gagnants du plus récent budget participatif, soit le parc pour tout-petits à Saint-Luc et la terrasse de rêve au Barachois.

Sur trois ans, les travaux prévus sont de 71,2 millions $ et une partie de ces investissements est conditionnelle à l’obtention de subventions. Plusieurs demandes de subventions sont d’ailleurs acceptées, d’autres sont toujours en cours d’analyse ou en voie d’être déposées. D’ailleurs, la subvention pour le complexe aquatique n’est toujours pas confirmée, c’est pourquoi le démarrage du projet est reporté.

Autres faits saillants

 Lors de la présentation du budget, le maire Jérôme Landry a souligné quelques faits saillants pour l’année 2021 : « D’abord, notons que l’année 2021 est une année électorale pour toutes les municipalités du Québec. Aussi, nous risquons de constater des impacts de la pandémie pendant plusieurs mois encore. Dans ce contexte, des projets comportant des investissements majeurs ont été reportés, même si nous les considérons comme toujours aussi importants. »

Augmentation modérée

Le maire a aussi expliqué les orientations du conseil municipal pour ce budget : « En tenant compte des projets majeurs qui sont prévus au cours des trois prochaines années, nous avons choisi d’agir de manière responsable en proposant une hausse de taxes modérée, ce qui permettra d’éviter une hausse trop importante en 2022.»

Remerciements

Lors de la présentation du budget, le maire Jérôme Landry, en plus de remercier les citoyens et citoyennes, a également adressé ses remerciements aux membres du conseil. Il a souligné au passage l’effort déployé par les employés de chaque service de la Ville lors de la préparation du budget.

 Le comité du budget est composé de Jérôme Landry, Eddy Métivier, Jean-Pierre Levasseur, Annie Veillette, Steven Lévesque, Nicolas Leclerc, directeur général et de Marie Pelletier, OMA, trésorière.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×