Nouvelle de 17 h Les prochaines grandes marées appellent à la vigilance, le long du littoral

Les prochaines grandes marées appellent à la vigilance, le long du littoral

La nature est si forte et l’homme est si petit devant elle qu’elle nous ramène souvent à la réalité de drôles de façons.



Le


journal le soir
soulignait la semaine dernière les 10 ans du plus sévère épisode de grandes marées jamais survenu en 100 ans, le 6 décembre, et voilà que Dame nature a préparé un cocktail qui risque de nous rappeler cet événement, dans les prochains jours.

Dans notre reportage avec le scientifique Dany Dumont, de l’Institut des sciences de la mer de l’UQAR, la semaine dernière, nous rappelions que de grandes marées à elles seules ne produisent pas de dégâts sur le littoral tels que ceux qu’on a vus en 2010 à Rimouski, Sainte-Luce et Sainte-Flavie. Les marées pour devenir de « grandes marées » de ce genre ont besoin d’un contexte climatique de tempête.

Tiens donc! On nous en annonce une hivernale assez importante dans les prochains jours, justement en même temps que les marées atteindront leur sommet. La quantité de neige attendue n’a pas d’impact sur les grandes marées avec surcote (dépassement anormal de la marée haute), mais des vents sont aussi attendus.

 « Nous avions regardé les prévisions de la marée lors de notre premier entretien et effectivement, les 13, 14 et 15 décembre correspondent aux journées où on aura des niveaux atteignant, en mi-journée, respectivement 4,43 mètres, 4,62 mètres et 4,68 mètres. Ce sont des niveaux comparables à ce qui s’est produit le 6 décembre 2010 », indique monsieur Dumont, aujourd’hui.

« Par contre, le 6 décembre 2010, les vagues ont provoqué des surcotes de 1 mètre, donc à des niveaux de 5,3, 5,4 mètres. Ces surcotes ont été générées par des vents du Nord-Est, principalement. Ces fameux vents du Nord-Est provoquent de plus grosses vagues parce qu’ils ne rencontrent pas d’obstacles dans cette direction. Les vents étaient entre 40 km/h et 45 km/h en 2010 et c’est ce qui est prévu après-demain. Présentement, on prévoit des vents du Nord-Est ce dimanche, sur l’estuaire, qui vont souffler à 45 km/h, dans le même ordre de grandeur qu’on avait le 6 décembre 2010 et dans la même direction », analyse Dany Dumont.

Une différence

 « La différence, c’est qu’en 2010, la pression atmosphérique était descendue à 97 ou 98 kilopascals. Là, certains modèles prévoient pour ce dimanche des pressions pas mal plus élevées, à 101, 8 kp. Ce n’est pas une bombe météorologique en termes de pression. Par contre, la pression va continuer à diminuer les jours subséquents, jusqu’à 99 kp. Mardi, la pression va être à son minimum, dans l’estuaire du Saint-Laurent. Quand on pense à des basses pressions, on pense à des niveaux d’eau plus élevés. Les basses pressions ont joué un rôle important le 6 décembre 2010 », rappelle le professeur d’océanographie physique.

« Les modèles prédisent des pressions à peine un peu plus élevées qu’en 2010, mais ça va arriver mardi. Et de dimanche à mardi, les vents vont continuer d’être forts accompagnés d’une basse pression, mais ils vont tourner et ils vont finir par venir de l’Ouest. Ça va faire en sorte que les vagues seront moins fortes, bien que le niveau d’eau sera particulièrement élevé mardi prochain », prévoit Dany Dumont.

Dany Dumont

En résumé, les niveaux d’eau seront élevés, mais les vagues seront un peu moins impressionnantes qu’en 2010, cette année. Toutefois, « ça va paraître; on n’aura pas la « tempête parfaite », mais je pense que ça vaut la peine de surveiller de dimanche à mardi ce qu’il adviendra des marées hautes de mi-journée. »

Si vous aviez un chalet?

Si vous aviez un chalet sur le bord de la mer, vous prendriez la peine de faire quelques vérifications?, a demandé le journal à monsieur Dumont. « Vraiment oui, vraiment, ne serait-ce que pour observer ce que la nature nous réserve. » Il faudra être vigilant le long du littoral? « Exactement! », confirme le scientifique.

Ci-dessous, le rapport de la Chaire de recherche en géoscience côtière-Laboratoire de dynamique et de gestion intégrée des zones côtières concernant les événements du 6 décembre 2010.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×