Actualités Santé Les infirmières praticiennes spécialisées complètement autonomes à compter du 25 janvier

Les infirmières praticiennes spécialisées complètement autonomes à compter du 25 janvier

La ministre responsable de l’application des lois professionnelles, Danielle McCann, confirme l’approbation par le gouvernement du Règlement sur les infirmières praticiennes spécialisées (IPS), qui met en œuvre, à compter du 25 janvier 2021, la Loi modifiant la Loi sur les infirmières et les infirmiers et d’autres dispositions afin de favoriser l’accès aux services de santé.

L’adoption réglementaire permet la mise en œuvre complète de la loi qui reconnaît pleinement les compétences des IPS. Celles-ci pourront désormais, et sans la surveillance d’un médecin, diagnostiquer des maladies et faire des plans de traitement pour des maladies comme le diabète, l’hypertension, l’asthme et les maladies pulmonaires obstructives chroniques.



Meilleur accès aux soins de santé

Cette avancée historique améliorera significativement l’accès aux services et aux soins de santé pour tous les Québécois, car les IPS pourront prodiguer des soins en toute autonomie. « Je salue l’ouverture et les efforts des ordres et des partenaires qui permettent cette avancée historique pour le système de santé. Cette reconnaissance de l’expertise des IPS permettra de faciliter l’accès et de mieux dispenser les soins, et ce, au bénéfice de tous les Québécois et Québécoises. Je souhaite que les IPS puissent contribuer à l’amélioration de nos soins de santé à la hauteur de leurs ambitions et de leurs compétences. L’entrée en vigueur de cette loi constitue incontestablement l’aboutissement d’un des dossiers dont je suis le plus fière dans ma carrière politique », commente la ministre Danielle McCann.


Faire progresser le Québec

« Je suis très heureux de l’annonce d’aujourd’hui. Elle démontre le leadership de notre gouvernement qui, même en temps d’urgence sanitaire, fait progresser le Québec. Ce changement majeur viendra grandement améliorer l’accès aux services et aux soins de santé pour tous les Québécois. Notre réseau de la santé souhaite compter sur l’expertise de 2 000 infirmières praticiennes spécialisées dès 2024-2025 », déclare le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.



« Il s’agit d’un gain majeur pour un meilleur accès aux soins de santé pour la population du Québec qui, ultimement, bénéficiera des compétences des infirmières praticiennes spécialisées et des infirmiers praticiens spécialisés (IPS). Il s’agit d’une reconnaissance de leur expertise et de leur autonomie professionnelle. Cela permettra aux IPS et aux médecins de travailler dans une réelle collaboration fondée sur le respect et le partage de leurs expertises, et ce, au plus grand bénéfice des patients. De plus, ce nouveau cadre réglementaire permettra toute la souplesse requise pour une évolution des pratiques », précise le président de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, Luc Mathieu.

« L’Association des infirmières praticiennes spécialisées du Québec (AIPSQ) salue l’entrée en vigueur du règlement qui permettra enfin aux IPS d’avoir un champ d’exercice élargi tel que le lui confère la Loi modifiant la Loi sur les infirmières et les infirmiers et d’autres dispositions afin de favoriser l’accès aux services de santé, adoptée en mars dernier. Ainsi, les IPS seront en mesure de contribuer à l’amélioration de l’accès aux soins », souligne la présidente de l’Association des infirmières praticiennes spécialisées du Québec, Christine Laliberté.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×