Actualités Dernière heure Il y aura une célébration dans la cathédrale pour Noël

Il y aura une célébration dans la cathédrale pour Noël

Le Regroupement diocésain pour la sauvegarde de la cathédrale de Rimouski confirme qu’il s’associe à la Fabrique Saint-Germain-de-Rimouski pour rendre possible la tenue virtuelle d’une célébration de la Parole dans la cathédrale de Rimouski ce jeudi, 24 décembre, à 23 h.

L’événement se tiendra en conformité avec les exigences édictées par la Direction de la santé publique en cette période de pandémie, confirment les organisateurs. Cette cérémonie sera diffusée à la télévision communautaire de la chaine COGECO (canaux 4 et 555) ainsi que sur les sites internet suivants : http://www.cathedrale2016.com , https://www.fabriquestgermainderimouski.org, https://www.facebook.com/cathedralederimouskifautquecabouge/.



« Le Regroupement invite toute la population à participer à cette célébration virtuelle de la parole qui sera accompagnée de musique religieuse et de Noël. À cette occasion, les Rimouskoises et les Rimouskois pourront entrer virtuellement dans la cathédrale et y constater son bon état de conservation. Ils seront émerveillés par sa grandeur, son élégance et le recueillement qu’elle inspire », précise un communiqué du Regroupement.

Dans une lettre circulaire adressée à la population, le Regroupement dévoile les événements récents qui ont ponctué la démarche de la Fabrique Saint-Germain, appuyée par le RDSCR, pour assurer la préservation de notre cathédrale.


« Il y a d’abord lieu de rappeler que les marguillers de la Fabrique Saint-Germain, pourtant élus démocratiquement par les paroissiennes et paroissiens, font actuellement l’objet de procédures judiciaires initiées par monseigneur Denis Grondin et l’Archevêché de Rimouski en vue d’obtenir leur destitution, au motif de leur incapacité à bien gérer les biens immobiliers de la fabrique. Avec le soutien financier du RDSCR, les marguillers ont contesté le bien-fondé de ces procédures judiciaires. Sur une base temporaire, les marguillers ont obtenu de la Cour supérieure leur maintien en poste et leur droit de prendre les dispositions les plus urgentes pour assurer la préservation de la cathédrale, notamment la mise à jour de son carnet de santé. Il est prévu que la Cour supérieure statuera sur le fond du litige au cours de l’année 2021 », indique-t-on.

En août dernier, le carnet de santé révisé pour la cathédrale a été rendu public. Selon ce rapport, rien ne justifiait la fermeture de la cathédrale de Rimouski en novembre 2014. Plutôt que de procéder à une évaluation rigoureuse des coûts de remise en état de la cathédrale, les autorités ecclésiastiques ont laissé entrevoir des coûts majeurs pour sa restauration.



Occupation immédiate

« Contrairement au scénario pessimiste véhiculé par certaines personnes, l’ingénieur Marcel Leblanc, auteur du carnet de santé révisé, a confirmé la possibilité de remettre la cathédrale en bon état à des coûts réalistes, soit environ 2 300 000$. En outre, l’occupation immédiate de la cathédrale pourrait être rendue possible moyennant un déboursé d’environ 350 000$ », annonce le Regroupement.


La cathédrale (Photo: courtoisie, Christian Boudreau)

« Au cours des derniers mois, les marguillers ont multiplié les interventions pour garantir la protection de la cathédrale. Ainsi, ils ont obtenu la collaboration de la Ville de Rimouski pour remettre en état la conduite souterraine d’eau alimentant le système de chauffage de la cathédrale. Ils ont obtenu la collaboration d’entreprises spécialisées pour vérifier et assurer le bon fonctionnement du panneau de détection des incendies et de sa liaison avec le réseau des gicleurs », ajoute le Regroupement.

Gains

Ils ont aussi conclu des contrats avantageux pour l’élimination de contaminants dans l’entre-toit et pour le déneigement des terrains de la Fabrique. Enfin, ils ont obtenu une garantie de couverture d’assurances pour un événement pouvant éventuellement être tenu dans l’enceinte de la cathédrale à l’occasion de Noël 2020.

« À la veille des festivités de fin d’année qui se dérouleront dans le confinement et dans l’intimité des foyers familiaux en raison de la COVID-19, le Regroupement diocésain pour la sauvegarde de la cathédrale de Rimouski vous souhaite de Joyeuses Fêtes et vous encourage à persévérer compte tenu de la victoire annoncée sur la pandémie », affirme le président du Regroupement, Jacques Landry.

Au cours de l’année 2021, le RDSCR soutient qu’il continuera d’épauler les marguillers de la Fabrique Saint-Germain dans leurs démarches pour la restauration de la cathédrale et sa réouverture à des fins d’activités à la fois religieuses, culturelles, communautaires et touristiques.

« Notre Regroupement continue son travail de sensibilisation auprès de la population. Les appuis, exprimés tant par l’achat de cartes de membre que par le versement de dons, se multiplient. L’expression de la volonté populaire saura faire la différence face à l’immobilisme de l’Archevêché », conclut monsieur Landry.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×