Nouvelle de 18 h À quand un retour au palier d’alerte orange?

À quand un retour au palier d’alerte orange?

C’est un fait accompli : le Bas-Saint-Laurent va probablement demeurer au niveau d’alerte rouge de la crise du coronavirus pendant un certain temps, surtout avec la pause des Fêtes,  mais pour combien de temps?



Comme plusieurs d’entre nous, un fidèle lecteur du


journal le soir
, Jean-Roch Michaud, se pose la question.

« Depuis le début décembre, je considère que la décision de placer le Bas Saint-Laurent dans la zone orange était prématurée. Le nombre de cas de COVID-19 déclarés depuis cette décision me donne raison. Comme tout le Québec a subi une « aggravation » par la suite, il serait normal que le Bas-Saint-Laurent soit ramené en zone orange. Cela permettrait la réouverture des restaurants ainsi que les regroupements de six personnes. Nous ne méritons pas le traitement qu’on nous impose depuis trois semaines. Il faudrait poser les questions appropriées aux gens de la santé publique et dénoncer cette injustice », mentionne monsieur Michaud, un citoyen connu et respecté pour son engagement dans la communauté.

Solidarité

Notre collègue Alexandre D’Astous a suivi les développements avec la direction régionale de la Santé publique depuis plusieurs semaines. Il estime qu’une partie de la réponse est celle-ci : « c’est une question de solidarité envers le reste du Québec, parce qu’il est possible que nos hôpitaux doivent servir en soutien à ceux des autres régions si leur limite de capacité d’accueil venait à être atteinte. Toutes les régions ont été montées d’un palier pour la période des Fêtes pour cette raison. La situation sera réévaluée le 11 janvier. Le Dr Leduc (Sylvain, directeur régional de la Santé publique) nous a dit qu’il faut avoir les meilleures statistiques possibles d’ici là, mais que même si on demeure en bas de 10 cas, ce n’est pas certain qu’on puisse retourner en orange. »

Coup d’œil sur les statistiques

Si on remonte les statistiques jusqu’il y a un mois, on constate les différentes variations du nombre de cas. Le pic du nouveau nombre de cas a été de 45, le 3 décembre. Puis, le nombre de cas est allé en baissant jusqu’au 9 décembre (16 cas). Le 13, on a eu 22 nouveaux cas. Depuis, le nombre de nouveaux cas a varié de 3 à 14 par jour. On a enregistré trois cas le 21 décembre, mais neuf, quatre et huit nouveaux cas, les 22, 23 et 24 décembre.

Relevé

26 novembre : 14 nouveaux cas

27 novembre : 20 nouveaux cas

1er décembre : 27 nouveaux cas

2 décembre : 37 nouveaux cas

3 décembre : 45 nouveaux cas

4 décembre : 23 nouveaux cas

5 décembre : 32 nouveaux cas

6 décembre : 14 nouveaux cas

7 décembre : 19 nouveaux cas

8 décembre : 6 nouveaux cas

9 décembre : 16 nouveaux cas

10 décembre : 16 nouveaux cas

11 décembre : 15 nouveaux cas

12 décembre : 19 nouveaux cas

13 décembre : 22 nouveaux cas

14 décembre : 14 nouveaux cas

15 décembre : 7 nouveaux cas

16 décembre : 14 nouveaux cas

17 décembre : 3 nouveaux cas

18 décembre : 11 nouveaux cas

19 décembre : 7 nouveaux cas

20 décembre : 11 nouveaux cas

21 décembre : 3 nouveaux cas

22 décembre : 9 nouveaux cas

23 décembre : 4 nouveaux cas

24 décembre : 8 nouveaux cas.

Les statistiques du Bas-Saint-Laurent quant au nombre de nouveau cas ont donc été huit fois sous la barre des 10 nouveaux cas en 27 jours.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×