Nouvelle de 17 h Le Québec est sur pause jusqu’au 10 janvier

Le Québec est sur pause jusqu’au 10 janvier

Les nouvelles restrictions annoncées par le gouvernement du Québec le 15 décembre sont entrées en vigueur hier, afin de mettre le Québec sur une pause une nouvelle fois en raison de la crise sanitaire du coronavirus.

Considérant l’augmentation du nombre de cas et des hospitalisations liées à la COVID-19, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé ces nouvelles mesures afin de freiner la hausse préoccupante des nouveaux cas, qui est observée depuis plusieurs jours.



« Le virus est toujours très présent au Québec. Certains de nos hôpitaux sont à la limite de leur capacité. Après de nombreuses discussions avec les responsables de la santé publique, avec le ministre de la Santé, Christian Dubé, et avec l’ensemble des ministres, je vous annonce qu’on va faire une pause des fêtes jusqu’au 10 janvier inclusivement », déclarait alors le premier ministre, François Legault.

Rassemblements



Les rassemblements privés, dans les régions et territoires qui se retrouvent en zone rouge, comme le Bas-Saint-Laurent, sont interdits pour l’ensemble de la période des Fêtes.

Afin de contrer l’isolement, un assouplissement a été annoncé concernant les personnes seules : celles-ci sont autorisées à se joindre à une bulle familiale. Cette bulle doit être la même pendant la période des Fêtes, et la personne seule peut être accompagnée de ses enfants.



Activités en plein air


Pour que les jeunes puissent bouger, les activités sportives et récréatives extérieures, dans des lieux publics, en groupe, sont permises, mais elles doivent se limiter à un maximum de huit personnes. La distanciation physique de deux mètres entre les personnes ainsi que les consignes sanitaires devront être respectées.


Commerce


Les commerces considérés comme non prioritaires, incluant les services de soins personnels (ex. : coiffure, manucure, massage et spa), seront fermés du 25 décembre 2020 au 10 janvier 2021 inclusivement. Seuls les commerces prioritaires, notamment les épiceries, les pharmacies, les quincailleries et les animaleries, pourront demeurer ouverts. La liste complète des commerces prioritaires est accessible sur https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/coronavirus-2019/liste-commerces-prioritaires.

Il est à noter que les magasins à grande surface ne peuvent vendre que des biens essentiels, soit ceux qui sont généralement vendus dans les commerces prioritaires figurant sur la liste ci-haut mentionnée. Rappelons qu’une restriction du nombre de personnes admises dans les commerces est déjà en vigueur afin d’éviter les contacts entre les clients.

Le « Boxing Day », qui a lieu habituellement le 26 décembre, a donc été annulé.

Télétravail pour tous


Le télétravail est obligatoires pour les personnes qui travaillent dans les bureaux, à l’exception de celles dont la présence est jugée nécessaire par l’employeur pour la poursuite des activités.

Cette obligation vaut pour toutes les organisations, privées et publiques.

Secteurs de la construction et des manufactures


Puisqu’ils font partie de chaînes d’approvisionnement, les secteurs de la construction et du manufacturier ne voient pas leurs entreprises fermées. Par contre, les dirigeants qui peuvent le faire doivent réduire les activités. Par ailleurs, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) est censée augmenter ses inspections, dans ces secteurs, pour assurer le respect des règles.

Milieu éducatif et scolaire


La fermeture des établissements d’enseignement primaire se poursuit jusqu’au 10 janvier inclusivement. Durant cette période, des services éducatifs qui permettent la poursuite des apprentissages à distance sont offerts aux élèves du préscolaire et du primaire selon le calendrier de leur école. 

Les élèves du secondaire, quant à eux, demeurent à la maison durant cette même période, et des services éducatifs à distance leur sont offerts.

Services de garde

Les services de garde éducatifs à l’enfance demeurent ouverts. Les services de garde d’urgence en milieu scolaire n’accueilleront que les enfants dont les parents occupent un emploi faisant partie de la liste des services prioritaires. Cette liste est accessible sur https://www.quebec.ca/famille-et-soutien-aux-personnes/services-de-garde-durgence/

Il est à noter que cette liste est plus restreinte que celle des commerces prioritaires ci-haut mentionnée. Les employeurs qui prévoient maintenir un commerce ouvert jusqu’au 10 janvier sont invités à prendre en considération que leurs employés avec des enfants qui fréquentent une école primaire n’auront pas accès au service de garde scolaire d’urgence durant cette période.

Déplacements – zone jaune


Jusqu’à maintenant autorisés, les déplacements interrégionaux pour les régions en zone jaune sont désormais non recommandés, comme c’est le cas pour les régions aux zones orange et rouge. Rappelons que si une personne fait tout de même le choix de se déplacer dans une autre région, elle doit respecter les règles applicables au territoire où elle réside, si les restrictions y sont plus importantes.

Toutes les chances

 « Avec ces mesures, on se donne toutes les chances de garder le contrôle dans nos hôpitaux. Il faut profiter du ralentissement qui a lieu, lors du temps des Fêtes, pour casser la deuxième vague. Le but, c’est de commencer 2021 du bon pied, pour qu’on arrive tous ensemble à la ligne d’arrivée. On a commencé, hier, à vacciner des Québécois contre la COVID-19. On voit donc la lumière au bout du tunnel, mais il va falloir des mois pour vacciner une majorité de Québécois. On est dans le dernier sprint. On ne lâche pas », commente François Legault, premier ministre du Québec.

« On doit faire cet effort supplémentaire afin de protéger nos personnes les plus vulnérables et d’aider le personnel du réseau de la santé et des services sociaux, qui est très sollicité en ce moment. Nous observons une hausse constante des hospitalisations et nous voulons à tout prix éviter que le réseau déborde au retour des Fêtes. La vaccination vient de s’amorcer, c’est une excellente nouvelle, mais notre lutte contre le virus n’est pas encore terminée », ajoute Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×