Nouvelle de 19 h Le préfet des Basques souhaite le maintien du couvre-feu pour tout le...

Le préfet des Basques souhaite le maintien du couvre-feu pour tout le mois de février

Le préfet de la MRC des Basques, Bertin Denis, souhaite le maintien du couvre-feu après le 8 février parce qu’il considère que cette mesure est efficace et qu’elle n’est pas difficile à appliquer.

« Je garderais le couvre-feu en place pour tout le mois de février, mais j’autoriserais la réouverture des commerces non essentiels et des restaurants, sauf les établissements opérant en soirée comme les bars. Ces commerces pourraient accueillir leurs clients, mais dans le respect des mesures de distanciations, du port du masque et du lavage des mains », mentionne M. Denis.



Un essai de deux semaines en zone orange

Le préfet des Basques, la MRC comptant de loin le moins de cas au Bas-Saint-Laurent avec 28 contre 49 pour la Matapédia, estime que la région devait redevenir orange pour deux semaines à compter du 8 mars. « Si les cas n’augmentent pas, on pourrait ensuite descendre en jaune », croit-il.


Bertin Denis dit faire confiance au premier ministre François Legault. « Il a fait quelques erreurs, mais c’est un peu normal quand on doit gérer une maladie que personne ne connaît. Le couvre-feu a été critiqué, mais pour la plupart des gens, ça ne change pas grand-chose. Ce n’est pas une énorme contrainte de rester chez soi après 20 h. Je pense que la plus grande priorité doit être de protéger la vie humaine. Je suis conscient que certaines entreprises en arrachent. Je fais confiance à la créativité des gens d’affaires pour passer à travers. Je suis même prêt à accepter quelques faillites si c’est pour sauver des vies ».

Par ailleurs, le préfet ne croit aux barrages pour fermer les frontières de la région. « Ça demande beaucoup trop à nos policiers qui ne sont pas ailleurs lorsqu’ils sont sur un barrage. En plus, l’expérience démontre que les gens qui le souhaitent réussissent à franchir la barrière », précise celui qui explique les succès de sa MRC pour le nombre de cas par sa population âgée et disciplinée.




Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×