COVID-19 L’origine des éclosions demeure confidentielle

L’origine des éclosions demeure confidentielle

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent précise que l’origine des éclosions ne peut pas être dévoilée pour des raisons de confidentialité.

Le Journal Le Soir a eu vent d’une rumeur à l’effet que la récente éclosion à l’Unité transitoire de réadaptation fonctionnelle (UTRF) de Rimouski, une unité adjacente au Manoir Les Générations, avait été causée par des travailleurs d’agence venus de l’extérieur de la région.



La question a été posée à la conseillère-cadre en communication au CISSS, Ariane Doucet-Michaud, dont la réponse a été : « Je n’ai pas cette information. Par souci de confidentialité et pour éviter des représailles, nous n’identifions jamais la source d’une éclosion ».

14 usagers et trois employés testés positifs


Au total, quatorze usagers sur les 30 personnes hébergées à l’UTRF ont reçu un test positif à la COVID-19, ainsi que trois employés. Un comité de gestion des éclosions est déployé et les équipes de prévention et contrôle des infections sont présentes dans l’installation. Un soutien médical est assuré et des mesures additionnelles de protection ont également été mises en place dans l’unité. Le dépistage des usagers et du personnel de l’UTRF a été réalisé.

Manoir Les Générations



Par mesure préventive et en raison du lien de proximité entre les deux installations, un dépistage a été effectué ce jeudi auprès des résidents du Manoir Les Générations ainsi que du personnel.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×