Nouvelle de 18 h La maire Parent se dit fier du bilan du conseil sortant

La maire Parent se dit fier du bilan du conseil sortant

Le maire de Rimouski, Marc Parent, a dressé un bilan des sept dernières années du conseil municipal de Rimouski, dont il se dit fier, cet après-midi, à l’occasion du lancement du plan d’action 2021 de la Ville de Rimouski.

Ce plan d’action est le dernier du conseil sortant. Ces sept années correspondent aux années passées par monsieur Parent comme maire et comme conseiller du Bic, auparavant. Monsieur Parent a mis en valeur différents gains enregistrés grâce au travail également des employés municipaux.



Évolution

« C’est un sentiment de fierté qui ressort. On le voit dans les commentaires que la Ville a changé, a évolué depuis ce temps. On peut penser à tous les projets majeurs qui ont été réalisés. On pense entre autres choses au Complexe sportif Desjardins, à l’obtention de la finale des Jeux du Québec pour 2023, alors que Rimouski a réussi une encore une fois à se démarquer. Il y a eu beaucoup de projets, beaucoup de développement, notamment domiciliaire », exprime monsieur Parent.


« Je me souviens que j’ai grandi dans le quartier Saint-Pie-X, sur le boulevard Arthur-Buies, alors qu’il n’y avait rien à l’Est de la rue Hupé. C’étaient des champs. Maintenant, c’est un secteur qui connaît un développement domiciliaire vraiment extraordinaire, en plein cœur de la ville de Rimouski. C’est maintenant un secteur desservi par un centre communautaire, bientôt par une nouvelle école. On est en train de faire la même chose dans Sacré-Cœur, avec le développement du secteur des constellations, qui est très populaire. La recette fonctionne bien », confie le maire Parent.

Consulter



« Nous avons aussi réalisé plusieurs consultations. C’est très important pour nous, chaque fois qu’on va de l’avant dans des projets qui viennent toucher les services comme l’urbanisme et le loisir. Rappelons-nous toute la grogne qu’il y avait dans le milieu des affaires lors de la dernière campagne en raison des problèmes d’affichage. Nous avons mis sur pied un processus de consultation exhaustif avec les différents intervenants, à l’hôtel de ville, pour finalement présenter nos propositions et je me souviens que nous avons eu droit à des applaudissements. Nous avons répondu aux attentes tout en respectant les normes urbanistiques. Même chose pour le processus l’attribution des subventions. Il y avait des écarts extrêmement importants et historiques (entre les organismes subventionnés). On ressentait un malaise. Ça a été réévalué et on a maintenant un processus d’attribution que plusieurs municipalités du Québec songent à imiter », affirme monsieur Parent.

Difficultés résolues


« Au Service des incendies, pensons seulement à la capacité de réponse qu’on avait auparavant, il y a sept ou huit années passées, comparativement à ce qu’elle est maintenant. La caserne du centre-ville était trop petite et elle a été agrandie et rénovée. On manquait d’effectifs en permanence. Il y avait des difficultés de recrutement avec des pompiers volontaires qui ont été résolues avec des pompiers en nombre suffisant et bien formés. On a un centre de formation, maintenant, à Rimouski », estime-t-il.

Financement des projets

« Aux travaux publics, nous avons fait beaucoup d’efforts pour limiter les impacts environnementaux pour répondre à ces préoccupations. Nous avons réussi une avancée très importante par rapport à la consommation d’essence diesel qui a été grandement réduite. On a aussi recours à des équipements électriques plutôt qu’à essence. L’aspect environnemental me fait également penser à tous les grands projets, alors que nous réussissons à aller chercher des subventions phénoménales. C’est le cas du projet de conduite d’amenée de l’eau potable de plusieurs millions$, financé à 75%. Nous nous préparons bien et nous sommes capables de bien nous positionner le moment venu. Nous avons une équipe extraordinaire », ajoute le maire.

Le point sur la Grande Place

Pour en revenir au plan d’action de l’année qui vient de débuter, le journal le soir s’est particulièrement intéressé, avec monsieur Parent, à un projet qui préoccupe beaucoup les citoyens : la démolition de la vieille partie du centre commercial la Grande Place et son remplacement par un projet de résidence pour personnes âgées avec services de Groupe Réseau Sélection.

La vieille partie de la Grande Place. (Photo: journallesoir.ca, Pierre Michaud)

Lorsqu’il sera mis en branle, ce projet marquera le début d’une revitalisation intensive du centre-ville.

« On s‘attend à ce que ce projet puisse aller de l’avant. Parallèlement à ça, il y a des investissements prévus pour améliorer l’éclairage et le mobilier urbain », note le maire.

« Certaines améliorations sont déjà commencées, notamment dans le secteur de la salle de spectacles. Pour ce qui est de la revitalisation et le changement de la voirie, ce sont des projets à plus long terme », dit le directeur du Génie, Rémi Fiola.

« Le chantier de la Grande Place va avoir tellement de répercussions! On doit installer la revitalisation dans un processus de phases et la première phase, c’est la Grande Place », insiste Marc Parent.

« Il faut être réaliste »

« Sur la première phase de la revitalisation du centre-ville, elle passe par le projet de la Grande Place. On espérait tous la voir démolie en 2020, mais il faut être réaliste. D’abord et avant tout, Groupe Réseau Sélection est une entreprise privée, qui a pour mandat d’héberger une population vieillissante et qui est vulnérable. Je considère que c’était normal pour Groupe Réseau Sélection de s’occuper d’abord de sa clientèle dans le contexte de la pandémie. C’est normal, compte tenu de tous les efforts qui sont concentrés dans ce secteur, qu’il y ait un délai dans la réalisation des plans et devis pour le projet de la Grande Place. On travaille très fort pour s’assurer que la Grande Place soit démolie en 2021. On travaille à faire avancer le dossier, car vraiment, je suis à bout de voir la vieille Grande Place et je pense qu’on est tous « tannés » de la voir », précise enfin le maire Parent.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×