Actualités Société Le Bas-Saint-Laurent célébrera de nouveau le Mois de l’histoire des Noirs

Le Bas-Saint-Laurent célébrera de nouveau le Mois de l’histoire des Noirs

Pour une deuxième année consécutive, les acteurs en immigration des huit MRC du Bas-Saint-Laurent collaborent pour souligner à l’unisson le Mois de l’histoire des Noirs.

En réponse à l’invitation du Cabaret de la diversité l’an dernier, cette première démarche collaborative régionale du genre au Québec, fut un franc succès et vivement saluée dans la communauté régionale et même ailleurs au Québec.



« Le Mois de l’histoire des Noirs est une occasion privilégiée de réitérer l’importance de la contribution des Québécoises et des Québécois issus des communautés noires à l’histoire du Québec, à son développement social, économique, culturel et politique. Je suis reconnaissant et me sens privilégié d’être le porte-parole du Mois de l’histoire des Noirs Bas-Saint-Laurent. Je remercie la Table régionale de concertation en immigration du Bas-Saint-Laurent de cet honneur et tiens à saluer le comité organisateur pour son beau travail. Je convie toute la population bas-laurentienne à prendre part aux activités et aux célébrations. Ensemble, nous sommes le Bas-Saint-Laurent ! », déclare le porte-parole du Mois de l’histoire des Noirs Bas-Saint-Laurent et Fondateur coordonnateur du Cabaret de la diversité, Lenine Nankassa Boucal.

Une programmation virtuelle


Au Bas-Saint-Laurent, le thème retenu cette année est Notre région, nos histoires. Diverses activités seront proposées à la population dont deux événements régionaux. Le 19 février à 18 h 30, la population est conviée à la conférence d’Ali Ndiaye alias WEBSTER sur la thématique « Présence africaine et afro-descendante au Québec ». L’activité sera suivie d’une période d’échanges avec le rappeur et historien.

Le 25 février à 18 h 30, on présentera un panel de discussion qui réunira des personnes noires bien établies dans le Bas-Saint-Laurent. Elles partageront leur expérience avec le public et échangeront entre autres, sur les défis et enjeux d’intégration au Bas-Saint-Laurent. En outre, une série de portraits mettant en vedette des personnes noires inspirantes de la région sera présentée tout au long du mois de février. Afin de respecter les consignes du gouvernement du Québec liées à la COVID-19, les activités seront virtuelles.



Pour toute information relative aux célébrations du Mois de l’histoire des Noirs au Bas-Saint-Laurent, visitez la page Facebook du Mois de l’histoire des Noirs Bas-Saint-Laurent MHN BSL, qui en assure le leadership sur l’ensemble du territoire bas-laurentien.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×