Actualités Société La Ville retient l’offre de La Québécoise pour le transport par autobus

La Ville retient l’offre de La Québécoise pour le transport par autobus

Contrat de cinq ans pour presque 5 M$

La Ville de Rimouski a accordé hier soir un contrat de 4,9 M$ à la compagnie de transport La Québécoise, de Québec, celle qui était déjà en place, pour la desserte de transport par autobus des cinq prochaines années.

De 2017 à 2021, le montant versé à La Québécoise a été d’environ 4 M$. Mais le plus bas soumissionnaire conforme s’engage à fournir 17 900 heures de service annuellement, soit 2 900 de plus que pour le contrat précédent. Le contrat prévoit également le changement des minibus actuels. Cette démarche s’inscrit comme étape dans le processus d’amélioration du service, a expliqué le maire, Marc Parent, hier soir.



« Il faut une période de six mois au fournisseur pour procéder à l’achat d’autobus. C’était impératif d’octroyer le contrat dès ce soir, pour se rendre au début d’août, où on doit procéder au lettrage des véhicules », a précisé le conseiller municipal Sébastien Bolduc, vice-président de la Société des transports de Rimouski.

Gagner du temps


« Le conseil municipal est allé en appel d’offres pour le nouveau service de transport collectif à partir du 1er septembre 2021, pour une période de cinq ans. Le conseil municipal est déterminé à améliorer l’offre de services. Toutefois, compte tenu des délais occasionnés par entre autres choses la COVID, l’approche qui a été retenue par la Ville a été de s’assurer d’une banque d’heures de la part d’un fournisseur de transport collectif. Cela va donner à la Ville suffisamment de temps entre maintenant et l’entrée en vigueur du nouveau contrat pour pouvoir réfléchir aux améliorations qui seront apportées », ajoute monsieur Parent.

« Trois compagnies ont présenté de soumissions sur l’appel d’offres. Le plus bas soumissionnaire était La Québécoise. Nous avons accordé le contrat pour 4,98 M$ plus taxes pour les cinq prochaines années », note-t-il également.



Des consultations publiques et des pressions politiques ont convaincu la Ville de réviser son offre de services de transport collectif lors des derniers mois. Des changements de trajets, entre autres, sont à prévoir.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×