Nouvelle de 18 h Cathédrale : après Noël, pourquoi pas une célébration de Pâques?

Cathédrale : après Noël, pourquoi pas une célébration de Pâques?

Après avoir réussi à susciter la tenue d’une cérémonie de Noël dans la cathédrale de Rimouski, le collectif citoyen Cathédrale de Rimouski faut que ça bouge revient à la charge pour qu’on en fasse autant à la prochaine fête religieuse, Pâques.

Une lettre demandant une action en ce sens a été adressée à la Fabrique Saint-Germain et à l’Archevêché de Rimouski lors des derniers jours.



Il faut se souvenir qu’à la suite du rapport favorable de l’ingénieur Marcel LeBlanc sur l’état de santé du bâtiment, l’été dernier, la Fabrique et ses sympathisants ont réalisé qu’on pouvait favoriser peu à peu le retour des activités publiques dans la cathédrale de Rimouski, fermée depuis plus de six ans en raison de risques pour la sécurité de ses usagers qui s’avèrent moins importants que prévu.

La cérémonie de Noël a aussi permis à ses instigateurs de contrer une menace légale qui pesait sur celle qui est censée être la première église de Rimouski en importance. Si sept ans s’étaient passés sans usage religieux, la cathédrale aurait pu être définitivement fermée.


Un membre du collectif, Yvan Chouinard, a rédigé la lettre en question.

« La veille de Noël a vu notre cathédrale revivre. Malgré le confinement dû à la pandémie COVID-19, c’est ensemble que nous avons réussi à ressusciter notre cathédrale à Rimouski. Il n’était pas possible de célébrer à l’intérieur de ce lieu patrimonial, mais la diffusion via les médias sociaux et les réseaux d’information a comblé de joie par sa beauté et par sa grandeur l’immense majorité de l’auditoire. Quels merveilleux moments empreints d’émotions pour toutes et pour tous. Nos talentueux artistes régionaux nous ont fait vibrer au plus profond de notre être. Notre évêque n’y assistait pas », note monsieur Chouinard.



« On peut comprendre les contraintes imposées par le confinement en zone rouge dû à la pandémie. Cependant, nous aurions toutes et tous tellement apprécié un message rassembleur pour la renaissance de notre lieu emblématique », ajoute-t-il.

Esprit de réconciliation


« C’est ainsi que moi, Yvan Chouinard de la Paroisse Saint-Germain-de-Rimouski en symbiose avec les sympathisants du renouveau pour notre cathédrale, j’invite la Fabrique et notre évêque à s’unir dans un esprit de réconciliation et de fraternité tel que le professe la religion catholique et le Pape François. Célébrer à ce moment important du calendrier liturgique serait pour l’ensemble des citoyennes et des citoyens un jour de seconde résurrection pour notre cathédrale. Toutes et tous, nous y verrions aussi un gage d’amour inconditionnel à notre monument et à sa survie  », écrit enfin monsieur Chouinard, un enseignant retraité et auteur.

La cathédrale (Photo: courtoisie, Christian Boudreau)


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×