COVID-19 L’Est du Québec peut enfin reprendre certaines activités

L’Est du Québec peut enfin reprendre certaines activités

Le couvre-feu passe de 20 h à 21 h 30

Les régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie, notamment, peuvent reprendre une partie de leurs activités aujourd’hui, malgré la crise sanitaire du coronavirus.

Le système du code des couleurs pour refléter le taux de contamination d’une région est de retour et l’Est du Québec est au code orange. Cependant, il comporte des contraintes plus importantes que le code précédent.



Pour de plus amples précisions, voici quelques recommandations du gouvernement du Québec et de la direction nationale de la Santé publique.

Bien que les nombres de nouveaux cas et d’hospitalisations aient chuté, la prudence est encore de mise alors que la vaccination est retardée en raison du manque de doses et que des cas de nouveaux variants font leur apparition au Canada. C’est la raison pour laquelle, sauf quelques exceptions, l’ensemble du Québec est de retour en zone rouge.


Régions

Les seules régions qui basculeront en zone orange à partir de maintenant sont les suivantes :



·       Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

·       Bas-Saint-Laurent


·       Saguenay–Lac-Saint-Jean

·       Abitibi-Témiscamingue

·       Nord-du-Québec

·       Côte-Nord

Toutes les autres régions du Québec sont au palier rouge.

Ajustements

Pour une durée supplémentaire minimale de deux semaines, soit du 8 au 21 février inclusivement, la plupart des mesures en place et ayant démontré leur efficacité demeurent en vigueur :

·       En zone rouge, couvre-feu en vigueur de 20 h à 5 h ; en zone orange, de 21 h 30 à 5 h ;

·       Rassemblements dans les domiciles privés et sur les terrains privés interdits ;

·       Activités organisées dans un lieu public interdites, à l’exception des funérailles à 25 personnes maximum ;

·       Fermeture des bars ;

·       Télétravail obligatoire pour tous ;

·       Secteurs manufacturier et de la construction : diminution des activités et poursuite uniquement de celles qui sont nécessaires à l’exécution de leurs engagements ;

·       Maintien des mesures dans les écoles primaires et secondaires.

Commerces et restaurants

Des allègements sont toutefois apportés à certaines mesures en vigueur afin de favoriser une reprise graduelle de l’activité économique et de la vie sociale, toujours dans un contexte rigoureusement balisé et encadré :

·       Réouverture des commerces non prioritaires, y compris ceux de soins personnels et esthétiques ;

·       Réouverture des centres commerciaux, avec supervision adéquate des aires communes pour éviter tout rassemblement et flânage ;

·       Réouverture des bibliothèques, avec port du masque de procédure et respect des mesures sanitaires ;

·       Réouverture des musées, avec port du masque de procédure et respect des mesures sanitaires ;

·       Révision de la limite d’accueil dans les lieux de culte en zone orange à 25 personnes et maintien de la limite de 10 personnes en zone rouge ;

·       Reprise des activités extérieures rassemblant un groupe de quatre personnes maximum en zone rouge et de huit personnes maximum en zone orange.

Zone orange

En zone orange seulement, certains ajustements supplémentaires seront apportés :

·       Réouverture des restaurants, en accueillant un maximum de deux adultes par table. Les adultes peuvent être accompagnés de leurs enfants d’âge mineur. À l’exception de la restauration rapide, la réservation sera obligatoire. Les restaurants devront tenir un registre de leur clientèle et les clients devront montrer une preuve de résidence dans la région où se trouve le restaurant ;

·       Réouverture des cinémas et des salles de spectacle avec places assignées qui pourront accueillir la clientèle avec port du masque de procédure et respect des mesures sanitaires. Ces réouvertures entreront en vigueur le 26 février, à la demande du milieu ;

·       Réouverture des centres de conditionnement physique pour des entraînements individuels, avec restriction de la capacité. Les activités de groupe seront toutefois interdites ;

·       Réouverture des salles à manger dans les résidences pour personnes âgées.

La mise à jour des guides de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) sur les mesures sanitaires en vigueur dans les différents secteurs concernés seront mis en ligne sur Québec.ca/coronavirus d’ici le 8 février.

Prudence

« Malheureusement, on ne sait pas ce que l’avenir nous réserve. On ne sait pas combien de vaccins on va recevoir dans les prochaines semaines ni la vitesse à laquelle les nouveaux variants vont s’implanter au Québec. Ce qu’on sait par contre, c’est que notre bataille contre le virus n’est pas terminée. Nous devons tous continuer nos efforts, nous serrer les coudes pour sauver le plus de vies possible, pour soulager nos hôpitaux et pour soigner toutes les personnes qui ont le cancer ou qui ont besoin d’une opération. Oui, on s’en va dans la bonne direction, mais il faut rester très prudents et assouplir les mesures de façon graduelle », a commenté le premier ministre du Québec, François Legault, en annonçant les nouvelles mesures, la semaine dernière. 

Campagne de solidarité

Rappelons par ailleurs que la Chambre de commerce et de l’industrie de Rimouski-Neigette tient une campagne de solidarité afin d’encourager l’achat local en période de pandémie. Cette campagne, lancée jeudi dernier, a été mise sur pied grâce à la collaboration de gens d’affaires qui se disent à bout de souffle en raison des contraintes de la pandémie. Le thème de la campagne est « Liés pour l’économie d’ici ».


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×