Actualités > Faits divers > L’homme de 75 ans accusé en matière de cannabis retarde encore sa prise de position
Faits divers

L’homme de 75 ans accusé en matière de cannabis retarde encore sa prise de position

(Photo: unsplash photos)

Bernard Fougères, l’homme de 75 ans accusé en matière de possession et de distribution de cannabis illégal, retarde une deuxième fois sa prise de position.

Son avocat a déposé une requête en ouverture de scellés afin d’avoir notamment accès aux mandats de perquisition obtenus par les policiers. Le Madelinot était de retour en Cour le 1er février à Havre-Aubert pour l’étape de son orientation et déclaration, c’est-à-dire l’enregistrement d’un plaidoyer et le choix du type de procès souhaité en cas de plaidoyer de non-culpabilité. Cette étape a plutôt été reportée au 20 avril.

« C’est vers 10 h que nos policiers, munis d’un mandat de perquisition, se sont rendus dans un commerce de détail du chemin Lavernière, du secteur de l’Étang du Nord, où ils ont découvert environ 1,24kg (2,73lb) de cannabis en vrac, ainsi qu’un montant d’argent comptant qui a été saisi par les policiers. Le propriétaire des lieux, Bernard Fougère 75 ans, a été arrêté sur place pour ensuite comparaître à la cour afin de répondre à des accusations de possession de cannabis qu’il savait être illicite, distribution de cannabis illicite, distribution de plus de 30 grammes de cannabis et possession de cannabis en vue de la distribuer », précisait le sergent Claude Doiron, de la SQ, le 12 novembre dernier.

Métal du Golfe_VF

L’enquête policière tend à démontrer que le suspect, un individu connu des policiers, effectuait la vente de stupéfiants à partir de son commerce. L’homme a comparu une première fois, le 12 novembre, où le ministère public s’était objecté à sa remise en liberté. Il a été libéré le lendemain.

Notons que ce sont des informations reçues du public il y a quelque temps qui ont permis d’initier cette enquête.

Facebook Twitter Reddit