Nouvelle de 19 h Un rendez-vous avec les Olympiques

Un rendez-vous avec les Olympiques

Nouvelle séquence de trois parties à Québec pour l’Océanic

L’Océanic reprendra l’action à compter de vendredi dans le nouvel environnement protégé du Centre Vidéotron de Québec. 

Trois parties sont à son horaire : vendredi soir contre Gatineau, dimanche soir contre Rouyn-Noranda et mardi après-midi contre Québec.



Il y aura un nouveau venu dans l’alignement de l’Océanic avec l’ajout du gardien Creed Jones qui s’est entrainé cet avant-midi avec l’équipe, au terme de sa quarantaine, après avoir été libéré par les Sea Dogs de Saint John, le 28 janvier dernier. Jones avait gardé les buts avec brio à Rimouski lors de la deuxième moitié de saison 2019-2020 avant d’être échangé aux Sea Dogs, l’automne dernier, contre trois choix de repêchage. 

Serge Beausoleil a laissé aller le défenseur Darick Louis-Jean pour faire une place à Jones dans le trio de 20 ans de l’équipe avec le défenseur Anthony D’Amours et l’attaquant Nathan Ouellet. 


« On voulait un peu plus d’expérience à la position essentielle et cruciale devant le filet et il a fallu sacrifier Darik qui a été correct et honnête avec nous », explique l’entraineur-chef.

Il y aura ménage à trois devant le filet avec Jones, Raphaël Audet et Jonathan Labrie. « Le concept même des bulles fait en sorte qu’il serait très hasardeux de ne pas avoir un troisième gardien avec l’équipe s’il arrivait une malchance », précise Beausoleil qui n’a pas confirmé la présence de Jones entre les poteaux demain soir se limitant à dire « qu’on va le retremper dans l’action assez rapidement. »



Jeunes et talentueux

Face aux Olympiques, l’Océanic fera face à une équipe jeune, mais bourrée de joueurs de talent. « Gatineau sera un excellent test. Ils ont fait des actions très stratégiques dans les dernières semaines avec l’ajout de pièces maitresses afin d’être compétitifs dans la très compétitive division Ouest avec Blainville et Val-d’Or », soutient Beausoleil.


Il n’a pas caché qu’il s’attend à voir ses leaders se lever après leur sortie difficile de dimanche dernier. « Notre trio de 20 ans a connu un match très difficile. Je m’attends à ce qu’ils reviennent très fort vendredi. Ce sont des gars qui s’évaluent bien, des fois trop durement. Un gars comme Zachary Bolduc aussi. J’ai eu une bonne discussion avec lui. Lui aussi se met énormément de pression sur les épaules. Des fois à vouloir trop en faire, la chaine débarque. C’est un peu ce qui s’est passé dans le dernier match. Il sait qu’il est capable de mieux faire, surtout de prendre de meilleures décisions. Ce n’est pas un manque d’efforts dans son cas. » 

L’Océanic mise maintenant sur trois gardiens, sept défenseurs et quatorze attaquants. Un arrière, Philippe Casault, est le seul qui n’est pas disponible en raison d’une blessure. 


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×