Actualités > Océanic > Les Remparts remettent les pendules à l’heure [VIDÉO]
Océanic

Les Remparts remettent les pendules à l’heure [VIDÉO]

L’Océanic s’incline 4-1 dans le 3e match de la série
Patrik Hamrla est battu sur ce jeu complété par James Malatesta (Photo Journal Le Soir – Alexandre D’Astous)

Les Remparts de Québec ont démontré de quel bois ils se chauffent jeudi soir quand ils ont pris la mesure de l’Océanic par le pointage de 4-1. 

Ils mènent ainsi la série au meilleur de cinq par 2-1 et pourraient en finir vendredi. Champions du calendrier régulier, les Remparts ont largement dominé l’affrontement, principalement dans les deux premiers engagements. L’Océanic a toutefois été dans le match jusqu’à la fin, les deux derniers buts des Remparts étant marqués dans un filet désert. 

 « On était deuxième sur la rondelle dans les deux premières périodes. En première seulement, on a 23 revirements, c’est trop si tu veux jouer un match de qualité. On a des gars qui ont bien fait, mais beaucoup qui ont moins bien fait. On est capable d’avoir un bien meilleur effort collectif. On a un genou au sol, mais nous ne sommes pas une équipe qui abandonne facilement », a commenté Serge Beausoleil. 

Métal du Golfe_VF

Remparts en avance

Les Remparts ont pris les devants 1-0 en première période sur le but de Mikael Rochette. Ils ont doublé leur avance en milieu de deuxième par l’entremise de James Malatesta qui a saisi une rondelle libre dans l’enclave après un arrêt du gardien Hamrla. Ce dernier a cédé sa place à Gabriel Robert après avoir concédé deux buts sur seize lancers en 25 minutes de travail.

Un peu d’inquiétude au banc de l’Océanic au moment de la prise de photo (Photo Journal Le Soir – Alexandre D’Astous)

« Hamrla était complètement hors position sur ce jeu. Ce n’est pas un but qui doit rentrer. Je le sentais très nerveux. Jusqu’à maintenant, on a eu la main heureuse. Ce soir, Robert a été très bon et, je ne sais pas, il est chum avec ses poteaux », a dit Beausoleil avec une pointe d’humour.

Son équipe a connu ses meilleurs moments en troisième. Déjà animée, la foule a explosé quand Xavier Cormier a complété une belle pièce de jeu orchestrée par le jeune Alexandre Blais. La formation rimouskoise a eu quelques bonnes chances par la suite, mais n’a pu créer l’égalité. Xavier Bolduc et Nathan Gaucher ont complété dans un filet désert.

« On a mis ça 2-1 avec 15 minutes 21 secondes à jouer. On leur donnait du trouble. Correct, on a été dominé en première et en deuxième, mais on a avancé et en troisième, on a fait beaucoup mieux. À 2-1, on avait le momentum, mais on prend deux punitions stupides. Les chances étaient là en troisième. Le but que Blais a préparé pour Cormier valait le prix d’entrée à lui seul. Mais, on n’a pas assez bien joué ce soir »

Xavier Cormier (Photo Journal Le Soir – René Alary)

Cormier revient

Xavier Cormier a effectué un retour au jeu qui ne semblait pas possible au début de la série. « Ce ne fut pas mon meilleur match. Il va falloir que j’en donne plus demain. Ça allait mieux de jour en jour cette semaine. Je patinais, ça allait bien, et on a décidé que j’allais jouer », explique Cormier dont la blessure était « au bas du corps », comme le veut l’expression.  

William Rousseau a repoussé 20 des 21 lancers de l’Océanic alors que le duo Hamrla / Robert a réalisé 34 arrêts. Robert a été parfait sur les 20 lancers en sa direction.

Seulement cinq équipes

Avec les éliminations de Bathurst, Blainville-Boisbriand et Gatineau jeudi soir, il ne reste plus que cinq équipes encore en vie dans la LHJMQ. Charlottetown, Sherbrooke et Shawinigan ont acquis leur billet pour le carré d’as. L’Océanic va maintenant tenter de forcer la tenue d’un match décisif, dimanche après-midi. 

« Il va falloir jouer du meilleur hockey demain, réduire nos revirements et jouer en équipe comme on l’a fait, tout au long de l’année. On reste confiant, on sait qu’on est capable de gagner contre les grosses équipes. On va donner tout ce qu’on a demain », a conclu Cormier.

Julie Bélanger a été honorée avant le match en tant que conseillère pédagogique de l’année dans la LHJMQ. (Photo Journal Le Soir – Alexandre D’Astous)

En bref

3 528 spectateurs ont assisté à la rencontre au Colisée Financière Sun Life… Il y avait quelques changements dans l’alignement de l’Océanic avec le retour au jeu de Maxime Coursol, Xavier Cormier et Mathis Aguilar… Alexandre Lefebvre, Louis Robin, Luke Coughlin, Jacob Mathieu et Cory MacGillivray n’ont pas joué… La conseillère pédagogique de l’Océanic, Julie Bélanger, a remporté le trophée Denis-Arsenault qui est décerné au conseiller pédagogique de l’année dans la LHJMQ. Enseignante de formation au secondaire, elle offre un encadrement de qualité et veille à personnaliser le cheminement académique des étudiants-athlètes de l’Océanic. Les deux autres finalistes étaient Isabelle Martin, des Huskies de Rouyn-Noranda, et Sarah Noseworthy, des Wildcats de Moncton… Le match no 4 de la série sera disputé vendredi soir, 19 h 30, au Colisée Financière Sun Life… 

Calendrier de la série

  • Dimanche 15                 Océanic 0 Remparts 4
  • Lundi 16                       Océanic 4 Remparts 1
  • Jeudi 19                        Remparts 4 Océanic 1
  • Vendredi 20       19h30   Remparts vs Océanic
  • *Dimanche 22    16 h      Océanic vs Remparts

* : si nécessaire

Facebook Twitter Reddit