Actualités Politique Le Bloc Québec offre un appui indéfectible à la relève agricole

Le Bloc Québec offre un appui indéfectible à la relève agricole

Le porte-parole en matière d’Agriculture, d’Agroalimentaire et de Gestion de l’offre pour le Bloc Québécois, le député Yves Perron, a tenu mercredi dernier une rencontre virtuelle avec des représentants de la Fédération de la relève agricole du Québec.

Alors que la souveraineté alimentaire prend toute son importance, le Bloc Québécois réitère son soutien à la relève agricole du Québec. Au coeur des préoccupations, le transfert intergénérationnel des fermes, le programme de travailleurs étrangers temporaires, la protection de la gestion de l’offre et la gestion des risques de l’entreprise sont des enjeux auxquels Yves Perron répond présent.



« J’ai coparrainé le projet de loi C-208 sur le transfert des entreprises en y mettant l’emphase sur les particularités propres à l’agriculture. Cet ajustement permettrait à la relève de ne plus être victime d’une iniquité flagrante en lien avec les transferts familiaux d’entreprises. Le Bloc enjoint donc le Parlement canadien à démontrer concrètement son engagement à assurer une relève agricole active et résiliente », a renchéri M. Perron.

Demandes de la relève


Les principales demandes de la FRAQ :

  • L’appui au projet de loi C-208 sur le transfert des entreprises, afin de favoriser un transfert de ferme familial au même titre qu’un transfert de ferme non apparenté;
  • L’appui inconditionnel à la gestion de l’offre et la concrétisation des compensations annoncées pour l’ensemble des producteurs et transformateurs sous gestion de l’offre. À cet effet, la Chambre des communes se prononcera bientôt sur le projet de loi C-216 du Bloc Québécois sur la protection, par force de loi, du système de gestion de l’offre. « Le Bloc Québécois a prouvé au fil des années qu’il était le seul défenseur du système de gestion de l’offre à Ottawa. Le seul en fait, qui n’aura jamais à choisir entre deux modèles agricoles », rappelle Yves Perron;
  • L’amélioration du programme de travailleurs étrangers temporaires. Rappelons le Bloc Québécois demande le transfert au Québec de la gestion complète du Programme de travailleurs étrangers temporaires, afin de mettre un terme aux retards et aux obstacles administratifs. Il exige également l’autorisation des permis de travail ouverts par secteur afin de faciliter entre autres la mobilité de la main-d’oeuvre.

« Le Bloc Québécois est déjà concrètement engagé depuis plusieurs années à régler la plupart des problématiques qui ont été soulevées, et il continuera de promouvoir les demandes très raisonnables des jeunes producteurs », affirme le député bloquiste.



« Notre capacité résiliente à rebondir à la suite de cette pandémie demandera un effort collectif sans précédent. La persévérance et l’endurance dont nos agriculteurs ont su faire preuve deviennent un symbole fort à une reprise économique durable et prospère. Je le dis et ne le dirai jamais assez : le Québec gagne à compter sur lui-même », a conclu Yves Perron.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×