Actualités Océanic Pas facile le hockey de rattrapage

Pas facile le hockey de rattrapage

L’Océanic s’incline 3-2 face aux Huskies

L’Océanic additionne les matchs serrés, mais en a perdu un autre dimanche soir, cette fois par la marque de 3-2 face aux Huskies de Rouyn-Noranda, dans l’environnement protégé du Centre Vidéotron de Québec.  

La formation rimouskoise a bien tenté de remonter la pente après avoir concédé les deux premiers buts de la rencontre. Ce sont les Huskies qui ont inscrit le seul filet de la troisième période, brisant l’égalité de 2-2. Il est venu du bâton de Donavan Arsenault quand son tir en angle a échappé au gardien Jones qui a mal paru. Il n’a d’ailleurs pas connu son meilleur match.



« Autant j’étais content dans le dernier match de la façon dont on est sorti, autant ce fut différent ce soir. On a 45 revirements, 14 à 15 par période. C’est assez mauvais comme gestion de la rondelle. Des fois, on a des matchs à 10, 11 ou 12 revirements. Il faut se regarder dans le miroir. Ce soir, on a été dominé par un adversaire beaucoup plus impliqué que nous autres. C’est une performance inacceptable de notre équipe », a commenté Serge Beausoleil.

L’entraineur-chef n’avait pas une bonne note à donner à ses gros canons. « Je ne suis pas du tout content de notre premier trio. On a vu trois individus qui ont joué de façon individuelle. Ils avaient été étincelants au dernier match, provoquant 15 chances de marquer à eux trois. On les a cités en exemple. Aujourd’hui, je ne peux pas. Ils ont travaillé, mais de la mauvaise façon. Notre premier trio ne nous a pas amené d’eau au moulin », a-t-il poursuivi.


Frédéric Brunet (76) s’assure qu’Édouard Saint-Laurent n’ira pas plus loin. (Photo LHJMQ – Jonathan Roy)

Période tranquille

Il n’y a eu qu’un but dans une première période où les Huskies ont obtenu les meilleures chances. C’est Édouard Saint-Laurent qui a marqué sur un tir à courte distance. Ce fut passablement tranquille en attaque pour l’Océanic.



Les Huskies ont doublé leur avance par l’entremise de Samuel Johnson avant de voir l’Océanic répliquer pour deux buts par deux recrues, soit Jacob Mathieu qui s’est amené seul vers le gardien, et Alexandre Gaudio sur un retour de lancer lors d’un jeu de puissance. C’était donc l’égalité 2-2 après deux périodes et 18-18 dans les lancers.  

Donavan Arsenault a tranché le débat tôt en troisième période aux dépens de Jones, auteur de 17 arrêts. À l’autre bout, Samuel Richard a bloqué 23 lancers.


En bref

Luka Verreault et Xavier Ducharme ont réintégré l’alignement à la place d’Émile Lambert et Alexandre Lefebvre… Philippe Casault (blessé) était aussi absent… Raphaël Audet était l’adjoint de Creed Jones Le capitaine Nathan Ouellet disputait son 200e match dans l’uniforme de l’Océanic… Prochain match : mardi après-midi, 14 h, contre Québec, toujours dans le bulle du Centre Vidéotron… 


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×