Actualités Société Louis Desrosiers disparaît sans avoir vu se réaliser le projet d’hémodynamie

Louis Desrosiers disparaît sans avoir vu se réaliser le projet d’hémodynamie

Un assureur bien connu de Rimouski, Louis Desrosiers, est décédé à son domicile, le 12 février dernier (vendredi), à l’âge de 82 ans et 6 mois.

Monsieur Desrosiers était l’époux de Lucie Pilote et le fils de feu monsieur Émile Desrosiers et de feu dame Marie-Anne Jean. Il a aussi travaillé à CJBR devenue Radio-Canada Bas-Saint-Laurent à Rimouski.



Ayant connu des ennuis de santé importants tout au long de sa vie relativement à des problèmes cardiaques, Louis Desrosiers peut être considéré comme le père d’une revendication qui fait aujourd’hui l’unanimité dans les milieux régionaux de la santé et de la politique : l’obtention d’un service d’hémodynamie au Centre hospitalier régional de Rimouski (CHRR). Ce dossier est d’actualité depuis au moins 20 ans.

Démarche


Il y a un peu moins d’un an, début mars, une délégation rimouskoise se présentait à l’Assemblée nationale pour réclamer ce service. Le premier ministre, François Legault, a fait connaître le refus du gouvernement dans les semaines suivantes. La technique d’hémodynamie, qui se veut très simple, permet notamment de déboucher les artères cardiaques. Il faut cependant des services spécialisés d’assistance en cas d’urgence. Le refus s’expliquerait par de fortes pressions corporatives des médecins cardiaques qui préfèreraient dispenser le service à Québec.

Les porteurs de ce dossier ont l’intention de revenir à la charge dès que se terminera la crise sanitaire du coronavirus.



« Je trouve ça vraiment triste qu’une personne qui y croit autant décède avant de voir un projet aussi important se réaliser », commente le préfet de la MRC Rimouski-Neigette, un leader de ce groupe, Francis Saint-Pierre.

Service funéraire


Les membres de la famille se recueilleront dans l’intimité à l’église St-Pie-X le samedi 20 février à 10 h 30 dans le respect des mesures sanitaires. Le jour de la cérémonie, le salon ouvrira à 9 h 30 pour la famille immédiate seulement.

Outre son épouse, Louis Desrosiers laisse dans le deuil ses enfants Pascal et Annie (Justin Ouellet); ses petits-enfants Gabriel et Alexis; ses frères et sœurs Paul-Émile, Janine, Micheline (Bertrand Émond), Claude, Gilles (Denise Pilote), Rodrigue (Suzanne Gagné), ainsi que ses neveux, nièces et amis.

Il est allé rejoindre son père, sa mère, ainsi que ses frères et sœurs décédés : Yvon, Mario, Alberte, Thérèse et Pierre.

Les gens qui le désirent peuvent faire un don à la Fondation du Centre Hospitalier Régional de Rimouski sur son site: https://www.fondationchrr.com/ . Monsieur Desrosiers s’y est beaucoup impliqué et a aussi été administrateur de l’hôpital.

Les services professionnels ont été confiés au Centre funéraire Bissonnette, une filiale du réseau HG Division.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×