Actualités Dernière heure La région de Montréal sera désormais vaccinée en priorité

La région de Montréal sera désormais vaccinée en priorité

Le ministère de la Santé et des Services sociaux change sa stratégie de vaccination afin de prioriser la région de Montréal, là où la pandémie frappe le plus durement.

« En raison de sa situation épidémiologique, Montréal recevra un nombre de vaccins plus élevé que le poids de sa population. En conséquence, les quantités disponibles pour les autres régions seront réduites. Les doses restantes seront distribuées au prorata de la population. Dès la semaine prochaine (22 février), la répartition des doses prendra en compte la situation épidémiologique de Montréal », indique Marjorie Larouche, du service des relations avec les médias du ministère.



Toujours selon le ministère, le Québec recevra 91 260 doses du vaccin Pfizer-BioNTech cette semaine. « Ces doses seront réparties dans les différentes régions. Notons que les régions où se trouvent des communautés isolées ou éloignées ne recevront pas de vaccin Pfizer-BioNTech cette semaine, puisqu’elles ont reçu une part importante de la plus récente livraison du vaccin Moderna », précise-t-on.

Le service des relations avec les médias du ministère devrait nous revenir avec le nombre de doses destinées au Bas-Saint-Laurent qui seront détournées vers Montréal.


Le Bas-Saint-Laurent au dernier rang

Cela aura pour effet de retarder la campagne de vaccination dans les régions, dont au Bas-Saint-Laurent qui figure déjà en queue de peloton avec seulement 3% de sa population vaccinée, soit 6 500 doses administrées.



Heureusement, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent a confirmé à Radio-Canada avoir sécurisé une livraison de 3 510 doses d’ici la fin de la semaine et de 2 400 doses la semaine prochaine. Des doses qui avaient été promises avant le changement de stratégie du ministère.

Avant ces nouvelles doses, le Bas-Saint-Laurent était la région comptant le moins de personnes vaccinées dans l’ensemble du Québec. Pourtant, la livraison des vaccins devait se faire au prorata de la population.



Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×