COVID-19 > Le député LeBel demande de ne pas baisser la garde
COVID-19

Le député LeBel demande de ne pas baisser la garde

Le député de Rimouski, Harold LeBel, lors d’une activité publique à Saint-Narcisse en janvier dernier, avec à sa droite le maire de l’endroit, Robert Duchesne. (Photo: courtoisie)

Le député de Rimouski à l’Assemblée nationale, Harold LeBel, se réjouit du calendrier de déconfinement et de l’abandon de certaines mesures sanitaires confirmés hier par le premier ministre, François Legault.

Selon le député LeBel, « il s’agit d’une bonne nouvelle pour bon nombre d’entre nous. Je pense entre autres aux jeunes et aux aînés. Je pense aussi à nos restaurateurs, commerçants et entrepreneurs. Enfin, un peu d’air. J’expliquerais peut-être tout ça par l’effet « Superbowl », mais je m’en garderai bien. Soulignons l’ouverture du gouvernement, qui constatait la désaffection tranquille de la population à ses consignes. Il devait agir. »

Demeurer solidaire

Si le député accueille très favorablement cette annonce, il insiste cependant pour que tous et toutes restent très conscients de la pression actuelle sur notre système de santé et de services sociaux communautaires.

Métal du Golfe_VF

« Nous avons des frères et des sœurs qui sont toujours au front dans les hôpitaux, dans les établissements de santé ou dans la communauté pour soutenir des gens aux prises avec la maladie, seuls ou découragés. Se déconfiner ne veut pas dire se désolidariser », tranche Harold LeBel.

Voici l’essentiel des mesures présentées hier :

— Dès samedi, il n’y aura plus de limite légale pour les rassemblements privés. Pour les restaurants, les tablées de dix personnes ou de personnes de trois résidences différentes seront autorisées.

— À compter du lundi 14 février, les matchs sportifs seront permis, tout comme les spectacles extérieurs, qui pourront accueillir 5000 personnes.

 — Dès le 21 février, tous les commerces pourront fonctionner à 100 % de leur capacité. La limite de 500 personnes sera levée dans les salles de spectacle. La règle de 50 % de la capacité restera cependant valide.

— Le 28 février, une nouvelle phase de déconfinement s’amorcera avec la fin du télétravail, l’ouverture des salles de spectacle à 100 % (sauf le Centre Bell ou le Centre Vidéotron) et la réouverture des bars et casinos à 50 %.

 — Finalement, le 14 mars, l’essentiel des règles sera levé avec le retour de la danse et du karaoké dans les bars et la réouverture des restaurants et bars. Le port du masque et le passeport vaccinal demeureront en vigueur au moins jusqu’au 14 mars.

Facebook Twitter Reddit