Nouvelle de 18 h Le hockey scolaire à la croisée des chemins

Le hockey scolaire à la croisée des chemins

L’UQAR dans la mire pour une équipe dans le réseau universitaire

L’ex-officiel de la LHJMQ et de la LNH, Stéphane Auger, est à réaliser ce que les observateurs n’auraient pas cru possible.

Dans la foulée d’un rapport publié l’automne dernier par un comité d’experts, dont il faisait partie, sur le développement du hockey scolaire de tous les niveaux au Québec (tel que demandé par le ministère de l’Éducation au Réseau du sport étudiant), M. Auger a été mandaté pour sa mise en application. Un des éléments majeurs est l’unification du hockey au niveau élémentaire et secondaire. 



En sa qualité de responsable du développement et des opérations hockey au RSEQ, l’ex-arbitre ne chôme pas. Il y a quelques jours, on apprenait que la Ligue de hockey interscolaire du Québec (LHIQ) avait intégré les rangs du RSEQ. Prochaine étape : l’intégration de la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS). Selon le blogue Le Bulletin sportif consacré au sport scolaire, collégial et universitaire québécois, les discussions se poursuivent. Le ministère de l’Éducation a fixé au 31 mai la date limite pour l’unification du hockey scolaire sous le giron du RSEQ. 

La LHPS possède une solide structure un peu partout au Québec, laquelle s’est développée au cours des onze dernières années. Malgré tout, il y aurait ouverture d’esprit face aux discussions avec le porteur de dossier du RSEQ.  


Collégial et universitaire

Stéphane Auger travaille parallèlement sur d’autres dossiers comme le développement du hockey féminin à l’école, celui du réseau collégial, masculin et féminin, ainsi que l’ajout d’équipes dans le réseau universitaire. Il sera intéressant de voir où il se situera dans le dossier du Cégep de Rimouski, refusé en première division au masculin sous prétexte d’un bassin de recrutement jugé trop faible dans la région. Il a plutôt été accepté dans le nouveau circuit de division 2. 



Avec une centaine de joueurs inscrits pour le camp d’évaluation des Pionniers en vue de la saison 21-22, on est bien loin d’un bassin trop petit ! Le Cégep rimouskois a des visées pour grimper en division 1, dès que possible. Pour leur part, les Pionnières ont bien mal accepté leur rétrogradation de la deuxième division à la première.

À suivre également chez nous : l’UQAR fait partie des premières discussions pour l’implantation d’une équipe dans un circuit universitaire masculin en gestation, lequel serait de division 2. Il n’y a que l’Université du Québec à Trois-Rivières qui possède actuellement une équipe de hockey parmi les universités francophones au Québec. Elle évolue dans une ligue avec l’Ontario en compagnie de Concordia et McGill. 


En entrevue à Radio-Canada Bas-Saint-Laurent vendredi, le directeur du service aux étudiants de l’UQAR, Jean-François Ouellet, a confirmé avoir reçu un appel de Stéphane Auger dans les derniers jours. Il estime que « l’avenue du hockey est un beau rêve (…), mais qu’il faut bien prendre le temps de considérer les tenants et aboutissants d’un tel projet. »

La proximité du Complexe sportif Desjardins et son lien d’attachement avec l’UQAR, font du projet d’une équipe universitaire une idée qui a du sens. Par contre, les enjeux financiers sont majeurs et on peut penser que la participation de partenaires privés sera nécessaire. Dans l’équation, il faut aussi considérer que l’UQAR opère un campus à Lévis. 


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×