Nouvelle de 19 h L’Union des municipalités souligne le dévouement de ses 2 500 élues

L’Union des municipalités souligne le dévouement de ses 2 500 élues

Les femmes sont invitées à présenter leur candidature aux prochaines élections

À la veille de la Journée internationale des femmes, l’Union des municipalités du Québec (UMQ) tient à saluer le dévouement et le travail des quelque 2 500 élues municipales en poste et de leur apport inestimable à la vitalité et au dynamisme des communautés, pendant une crise sanitaire sans précédent.

L’UMQ lance du même coup un appel auprès de l’ensemble des Québécoises afin qu’elles briguent les suffrages lors des élections municipales du 7 novembre prochain, afin d’augmenter le nombre de candidatures de femmes aux postes de conseillère et de mairesse et l’atteinte de la parité sur les conseils municipaux.



« L’UMQ prend le leadership, au féminin, pour inviter les femmes à poser leur candidature aux prochaines élections municipales. Notre campagne D’Elles à Élues, lancée en mars 2020, rayonne dans toutes les régions du Québec. Par des histoires inspirantes, elle invite les femmes à avoir confiance en elles, à s’impliquer et à s’investir dans la sphère publique. Aujourd’hui, à huit mois des élections, on profite de l’occasion pour dire aux femmes de croire en leurs moyens et de s’engager auprès de leur communauté », déclare elle-même une élue, Suzanne Roy, présidente de l’UMQ et mairesse de Sainte-Julie.

« Bien que les femmes composent la moitié de la population, il y a encore loin de la coupe aux lèvres au chapitre de la parité sur la scène municipale. Rappelons qu’on ne compte que 18,9 % de mairesses et 34,5 % de conseillères sur les conseils municipaux. Les membres de la Commission Femmes et gouvernance de l’Union accentueront leurs efforts, au cours des prochains mois, pour corriger la situation et accélérer l’atteinte de la parité au sein des conseils municipaux. Je lance également le défi à tous nos collègues de constituer des équipes paritaires pour les prochaines élections. Ce n’est qu’ensemble que nous arriverons à atteindre la parité », ajoute Maude Laberge, présidente de la Commission Femmes et gouvernance de l’Union et mairesse de Sainte-Martine.


Impacts de la pandémie sur les femmes

Par ailleurs, un an après le début de la pandémie, l’Union constate que les conséquences sont plus importantes pour les femmes, et ce, à plusieurs niveaux.



« Elles ont été plus nombreuses à perdre leur emploi, notamment dans les secteurs de la culture, du tourisme et de la restauration, à devoir concilier, tant bien que mal, leurs responsabilités familiales et le travail lorsque les services de garde et les écoles ont fermé, et à être au front dans les services de santé pour prendre soin des personnes les plus vulnérables de notre société. Elles sont aussi plus à risque de subir de la violence en contexte conjugal et plusieurs d’entre elles peinent à pouvoir retourner sur le marché du travail après leur congé de maternité, faute de place dans les services de garde. Il est nécessaire de mettre en place rapidement des mesures adaptées à leur réalité, notamment dans les différents plans de relance prévus par les gouvernements »,constate madame Laberge. 

Rappelons que l’UMQ, par le biais de sa Commission Femmes et gouvernance et grâce à l’appui du Secrétariat à la Condition féminine du Québec et d’autres partenaires, a multiplié les initiatives, depuis les dernières années, pour favoriser une plus grande participation des femmes à la démocratie locale, accroître le nombre de candidates et d’élues lors des élections municipales et leur offrir un accompagnement approprié.


La voix des élus municipaux

Depuis plus de 100 ans, l’UMQ rassemble les gouvernements de proximité de toutes les régions du Québec. Sa mission est d’exercer un leadership fort pour des gouvernements de proximité autonomes et efficaces. Elle mobilise l’expertise municipale, accompagne ses membres dans l’exercice de leurs compétences et valorise la démocratie municipale.

Ses membres, qui représentent plus de 85 % de la population et du territoire du Québec, sont regroupés en caucus d’affinité : municipalités locales, municipalités de centralité, cités régionales, grandes villes et municipalités de la Métropole.


Télécharger l'application web du journal le soir

Télécharger
×